Remise en cause

Publié le par Maayan

 

 

moulinette.jpg

 

Et l'introspection continue dans les moindres recoins, la traque à la pensée, au " je" qui se débat avec férocité

 

Il ne s'agit pas de vouloir l'éveil par un acte de volonté, je le sais, mais par l'acceptation de l'abandon du mécanisme compulsif de cette pensée, juste ouvrir une brèche, peut être le lâcher prise permettra à la Lumière de pénétrer

 

Vaste entreprise, ne souffrant pas de laisser passer une seule souffrance sans la démasquer

 

Courage, solitude, au rendez vous pour mettre un terme à tout enseignement, car je dois avouer que je n'y trouve plus que subtiles limitations ,je suis emmenée ailleurs, où , je sais pas et là où je serais, ne le saurai peut être jamais

 

Mais loin de toute spiritualité, de tout éveillé, de tout enseignement pluri millénaire n'acceptant aucune remise en cause de ses dogmes que je découvre subtilement  et spirituellement conceptualisés

 

Je ne peux rien expliquer de cet ouragan qui balaie croyances, techniques en tous genres, prières , mantras, imagerie et le saint tremblement

 

Comme si la conscience se foutait éperdument de tout cela, juste une astuce de plus du mental pour récupérer la spiritualité, et faire croire à une voie incontournable

 

Aujourd' hui je dis Non, sans savoir pourquoi, et je ne veux plus savoir

 

Je sens que c'est là, pas très loin, que le vouloir ne m'y amènera pas

 

Mais le face à face, avec celui qui n'est pas,  avec beaucoup d'audace, un tête à tête, comme la préface d'un roman bien plus joyeux

arrivera à me libérer de cet enchaînement  carcéral, de ce monde creux

 

Je dis non à l'illusion de la voie à suivre, d'une terminologie obsolète, d'un enseignement désuet, que je respecte pour la nécessite qu'ils ont eu, mais je pressens l'aventure de la conscience d'une envergure telle, qu'elle dépasse de loin l'idée de l'illusion pure et simple de l'univers, et de la matière, je n'y vois plus que mental sous une forme plus abstraite, un mental spirituel, une illusion de plus

 

Je sens qu'il n'est point besoin de spiritualité pour Être ce qui Est, pour fusionner avec le grand tout et Être Cela seul qui est Est,

Être Joie, Amour, Paix ne demandent pour moi en ce moment rien d'autre que de commencer à oser voir en pleine lumière la Peur, et surtout d'accepter de la quitter, ce qui a priori semblerait logique, mais qui visiblement nous tient à coeur, car sans celà nous y serions déjà

 

Ceci ne concerne que moi et se désire être un partage d'une aventure que je ne sais où elle me mènera

 

Maayan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Prière en liess

Publié le par Maayan

 

 

Silensoleil-copie-2.jpg 

 

Silence, Simplicité, Sourire, Sérénité

 

Source unique, toi que j'ai toujours appelé mon Père

 

Soleil flamboyant au sein d'un Univers dans lequel tu te mires

 

Seigneur, ainsi je vois la merveille que tu m'as fait devenir

 

Seul Toi et Moi, et dans un élixir d'Amour, je me noie

 

Séparation, je n'en veux plus, seulement ressentir l'émoi

 

Savoir que je suis Tout, et seulement cela

 

Sentiment vivant de joie, de liberté, de paix

 

Sans Être cela mon père, je ne pourrais tout simplement  pas Exister, et Toi ne pourrais pas  savoir qui tu Es

 

Maayan

 


 


 


 


 


 


 


 

Voir les commentaires

Si peu à dire

Publié le par Maayan

 

 

zen2.jpg 

 

Un si grand silence, sans mots, sans pensées, juste la conscience

 

L'enseignement n'a plus vraiment d'importance

 

Quelques lectures de ci de là pour le plaisir de se nourrir de la petite Voix

 

Ressentir comment la vie coule en Moi, par Moi, juste quelques mots pour le dire car je sens que la Vie c'est Moi

 

De temps en temps , arrive au tournant, l'oubli que je suis Un avec cela

 

Mais même ça je le vois et c'est sans importance aucune

 

J'en ris , et j'avoue que je ne m'en soucie pas

 

Ressentir la paix qui découle de ne pas s'engager , juste faire ce qu'il convient de faire en laissant faire

 

Avoir envie de m'offrir la vision de ce que je sens être la beauté des choses sur cette terre

 

Juste être là , oser recevoir tous ces cadeaux et dire merci "la Vie " avec ces simples mots

 

Je connaissais l'urgence d'arrêter les questions

 

Mais il fallait pour cela  accepter de n'avoir nulle part ou aller, et de reconnaître que déjà je suis éveillée

 

Et mon grand étonnement est de n'avoir rien à dire, ressentir semble suffire

 

Peut être y a t il quelque chose de plus à vivre, à connaître, je ne tiens pas à le savoir

 

Pour le moment dans cette paix je m'installe comme si je me couchais sur une mer étale et de rien d'autre je n'ai besoin que de cette simplicité douce comme un baiser

 

Maayan



 


 


 


 


 


 


Voir les commentaires

Question de conscience

Publié le par Maayan

 

 

envol

 

Trois jours de silence, à peine les prémisses de l'expérience

 

Dans ce silence mental,  il est facile d'être Moi, d'observer ce qui se joue, mais j'ai encore du mal à saisir que la conscience puisse s'amuser de n'importe quoi, il doit y avoir là un jugement qui imagine cette conscience bien plus sérieuse qu'elle ne l'est en réalité

 

Se sentir Soi, au travers des fibres du corps, d'une façon nettement plus accrue est étrange autant qu'inquiétant, car c'est comme si il était impossible de les dissocier et pourtant, ce corps n'est pas moi, et pourtant je sens la conscience s'individualiser également sous l'aspect du particulier par ce même corps, mais  je ne suis pas ce corps  et le  particulier ne m'appartient pas .Je ne suis pas arrivée à ne plus sentir la présence du corps !!!! Bien au contraire

 

Quand le corps n'est pas, comment peut s'exprimer la conscience ? La forme serait elle son seul moyen d'expression ?

 

Et au sortir de cet état de grâce, encore bien difficile d'échapper au piège du concept, de ne pas tenter de formuler en mots ce qui a été expérimenté, peut-être ne devrais je pas m'en soucier !

 

Étonnant également comme le non effort personnel permet à la conscience d'opérer facilement ce qu'il est désiré qu'il soit fait, exemple, j'ai pris ma harpe et laisser faire sans aucune volonté de ma part, quelle facilité !!!

 

Il a été clairement vu sans que je m'y attende, comment  l'intellect se devrait  d'être le serviteur de la conscience, que là son rôle est parfait, tout ça je le sais bien sur mentalement, mais le don de soi n'est pas parfait! et en ce qui me concerne, je sens si bien la nécessite de l'entraînement régulier de la méditation

 

Voilà, trois jours c'est trop peu, mais quelle liberté de ne pas se sentir personnel, et quelle indicible joie d'être juste témoin, et oups, une question a encore surgit" Qui est témoin de Qui? je ne peux pas répondre!!! La conscience peut elle être témoin d'elle même? et je suppose que c'est le mental qui me susurre que là est le rôle de la dualité, que sans le symbolisme du deux, pas de conscience possible. Qu'en pensez vous ?? Ou plutôt qu'en savez vous ?

 

Maayan

Voir les commentaires

Cool

Publié le par Maayan

 

 

cool.jpg 

 

 Cool, juste être là, témoin de la vie qui se déroule

 

Se sentir Un avec tout, et de cette façon l'Amour est au rendez vous

 

Être dans la joie, c'est ne plus connaître le désarroi

 

Plus de questions, car les réponses ne sont là que pour satisfaire Pygmalion

 

Vivre tout simplement en offrant son soi

 

Et apprendre à aimer la seule chose qui soit

 

"Moi" dans tous mes états

 

Maayan

Voir les commentaires

Inner Dance

Publié le par Maayan

 

 

L'ivresseddanse2.jpg 

 

 

 

L'ivresse de l'envol, la joie de n'être que Ça

 

Musique envoûtante qui scande les mots inutiles

 

Au sein d'un temps qui n'existe pas

 

Adombrée d'une grâce subtile

 

Un autre monde apparaît devant moi sans avoir bougé

 

Et dans une transe cosmique, une extase divine

 

L'offrante des corps en mouvements inspirés

 

Manifestent la beauté d'une Shakti qui donne à l'Amour la chance d'exister

 

Maayan

 


 


 


 


 

 

Voir les commentaires

Encore le corps

Publié le par Maayan

 

 

corps.jpg

J'observe mon corps, je ne m'identifie pas, mais me faut 'il  l'aimer ou alors plutôt m'en détacher?

 

Tout est ok comme dirait Mooji, pas encore vraiment pour moi

 

Alors expliquez moi comment ce corps, que Je ne suis pas

 

Il me faille tout de même l'emporter avec Moi partout où je vais

 

Et accepter de force ou de gré ses impressions et ses contrariétés

 

Qui entretient la machine et fait tourner le moteur?

 

Qui l'amène à bon port et  le met en action?

 

Mon esprit simpliste me disant, que comme seul Moi existe

 

J'en aurais encore besoin pour danser, commémorer la Vie , rire et me réjouir de tout ressentir

 

Mais alors pourquoi doit il disparaître avec l'univers?

 

L'univers n'est donc pas le corps de la Vie?

 

Le corps est né avec l'ego, mais quand bien même cet imposteur n'est pas, le corps lui toujours, est là chez les éveillés

 

Laisse couler, dirait encore Mooji, laisse faire la Vie, elle sait quoi faire et où aller

 

Et je suis bien d'accord avec cela, mais même si je ne me pose plus la question, le corps lui restera

 

Alors je suis bien embarrassée, je ne sais quoi en faire et quoi en penser

 

Je vous serais gré d'éclairer ma lanterne, dites moi comment l'envisager

 

Car des fois je pense qu'il me sert et d'autres fois je l'aimerais moins dense, plus lumineux, pour ne pas dire absenté

 

La dernière question d'un ego encore affamé de connaissance et de compréhension

 

Comment expliquer qu'un être dit éveillé dans la pure lumière , son corps puisse être malgré tout, à de graves maladies confronté?

 

Car même si tout cela n'est que illusion, un jeu, le temps de se réveiller

 

Il n'empêche qu'il me semble y avoir une contradiction dans ce rêve, où alors un scénario mal ficelé.

 

Maayan



 


 


 


 


 


 


 


 



 



Voir les commentaires

La dernière séance

Publié le par Maayan

 

 

Je Jeego.jpg

 

Je ferme doucement les yeux sur l'écran noir  d'une salle d'un cinéma délabré

 

Le film lentement se dévoile

 

Dans une  l'obscurité presque totale, par une faible lueur projetée

 

Je vois apparaître clairement le dénommé "Je pense"  nom de famille  " je crois"

 

Et avec joie et stupeur à la fois, je découvre que seul Moi peut découvrir celui qui n'est pas

 

Je retiens ma respiration, le suspens est intense

 

Car pour une fois, le scénario n'est pas connu à l'avance

 

Il serait dommage d'en imaginer la suite, donc je choisi de laisser le film se dérouler

 

Et soudainement une grande clarté sur la toile blanche, dans une sensation d'Amour immaculé

 

Le second rôle que je prenais pour le premier, s'est estompé

 

Silence, ne pas conceptualiser, juste attendre la suite

 

Puis dans une grand rire, que je qualifierais de cosmique

 

accompagné d'une musique étonnante, des plus  atypiques

 

Je découvre que le seul Acteur de cette comédie fantastique

 

Ne fut jamais quelqu'un d'autre que Moi à qui je donnais la réplique

 

faisant croire au mirage d'une multitude d'acteurs et d'actrices, d'un scénario appelé "factice"

 

La bonne blague, fallait y penser, il me faudra revoir le film plusieurs fois, pour être sure de bien conscientiser cette histoire à rêver debout ou plutôt à dormir éveillé

 

Maayan

 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 



 

 

 

Voir les commentaires

Le vrai désir

Publié le par Maayan

 

 

bulle-copie-1.jpg

 

Je ne suis Rien et pourtant je suis Tout

 

D'une bulle d'argent à la surface d'un océan sans fond

Je suis née

 

Translucide et sans forme, divinement absorbée

 

Doucement je me suis éloignée  perdant peu à peu mon éclat d'aigue-marine et mon identité

 

J'ai découvert de sombres abysses et des mers de cristal

 

Des soleils noirs, des quartiers de lunes et des odeurs de santal

De quoi émerveiller une petite goutte d'eau

 

Qui se croyant orpheline cherche à retrouver son Océan

 

Et le vrai désir de son coeur, son seul élan

 

Est d'Être qui elle est vraiment

 

Maayan

 


 


 


 


 

Voir les commentaires

Le désir de l'éveil

Publié le par Maayan

 

éveil

 

Est 'il légitime de désirer l'éveil?

 

 

Comme il a été dit maintes fois, tu es déjà éveillée, mais cela reste encore pour beaucoup un concept intellectuel.

 

Alors, je te dirai, oui car bien souvent, ce désir sert de moteur, ou de tremplin à l'intention de s'éveiller et tentera de manifester toujours mieux, les opportunités ou conditions favorables à ce que vous imaginez être l'éveil, les différentes voies empruntées importent peu, donc ne te prives pas d'exercices pratiques si tel est ton ressenti, tout comme toutes formes de méditations peuvent grandement aider.

 

Mais saches que ces voies font elles même partie de l'illusion, et aucune ne te mèneront à l'éveil, pourtant, elles nourriront en toi un puissant désir de réintégrer ta véritable identité et ce désir dès lors devient l'agent créateur d'un espace où il m'est possible de te rappeler que tu as toujours été dans l'Unité.

 

Au début,cela ne sera pas permanent , car l'attraction de la forme et de ses plaisirs est encore très forte et tu en as fait l'expérience plus d'une fois, Moi je ne connais pas le temps, mais toi prends ton temps, car vouloir sauter les étapes sans que tu n'ailles au bout de tes expériences, jusqu'à la saturation de l'illusion de ta personne, tu seras happée tel un aimant vers d'autres émotions, d'autres histoires, et il n'en résultera que de la déception.

 

Dans l'infini du temps tu ne m'as jamais quitté, seul une petite pensée s'est échappée, et sache que comme un parent aimant je te regarde jouer.

 


 

 

Qu'en est 'il de l'éveil spontané que semble vivre certains tout en étant pas enclin à la spiritualité?

 

 

Ce réveil pour le nommer ainsi, ne vient jamais spontanément sans cause préalable, qui aurait permis cette ultime reconnaissance, et générée par une attitude de totale ouverture à un moment donné,  la plupart du temps, ignorée par le mental lui même, ce qui facilite cette expérience et qui permet au seul Soi existant d'envelopper ce même mental ignorant de l'Amour à l'oeuvre.

 

La force de l'intention dans ce monde de dualité est puissante autant que ton  pouvoir, d'avoir cru imaginer une quelconque séparation, devenue ton apparente réalité

 

Maayan

 

 

 

 

Voir les commentaires

La joie de rire

Publié le par Maayan

 

 

 

Joie-de-Vivre.jpg

 

 

Une émotion spontanée, née d'un bien "Être"

 

Rire de rien, juste pour le plaisir

 

Peut-être est ce ça la spiritualité, le baromètre de la joie

 

Être simple d'esprit, car cela est possible quand il n'y a rien à penser

 

Plus de sérieux outrancier propre au mental pris au piège de sa complexité

 

Rire c'est exprimer sa foi

 

Et cette légèreté d'être, guérit même sans avoir mis d'étiquette sur "le mal à dit"


La conscience semble être là pour s'amuser, et l'ego bien souvent pour l'en empêcher

 

Ceci est bien sur parler pour ne rien dire

 

Car qui voudrait écouter ces sermons venant de nulle part,  cela va de Soi

 

Le Soi n'a pas besoin d'histoires pour rire, il rit de bon coeur à propos de tout et de tout ce qui n'est pas

 

Maayan

 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Voir les commentaires

Comment voir le Soi en chacun?

Publié le par Maayan

 

 

n

je-suis--2-.jpg

 

 

Comment abandonner cette attitude compulsive de vouloir encore me différencier et de ne pas voir mieux l'unité que nous sommes?

 

D'abord es tu vraiment sure de le désirer?

Ensuite peut être te manque t'il  une sincère humilité, celle qui reconnaît à la fois  n'être rien de personnel et toute fois conscient de sa grandiosité. Ceci n'est pas le fort d'un mental divisé, qui bascule avec aisance entre  un sentiment d'infériorité bien masqué par une surenchère de mille choses à prouver, et un sentiment de supériorité masquant à son tour une foule d'émotions issues de la crainte de ne pas être à la hauteur d'un intellect que tu as pris l'habitude de sublimer.

 

Cette humilité serait dans un premier temps, la simple reconnaissance de qui tu es à ce jour, sans l'idée que tu as nourrie, d'être autrement que qui tu es en cet instant.

 

Cela peut te paraître contradictoire car tu essayes encore d'être qui qui tu n'es pas.

 

Tu pourrais envisager , plutôt que d'essayer de voir l'unique Moi en chacun, de fermer les yeux et d'être sans vision figurative, tant de toi que d'autrui

 

Sans vision de toi, s'estompe la vision de l'autre qui ne représente actuellement qu'un aspect de la différence que tu entretiens,

 

Détaches de toi l'image de ton visage et celle des autres visages et tu comprendras cette limitation  qui te trompes

dans la forme et qui pour le moment accentue davantage la notion de différenciation. Tu n'as pas encore bien compris la fonction de la forme, nous en reparlerons plus tard.

 

Fermes les yeux et contentes toi de ressentir, non pas " Qui tu es" mais simplement "Que tu es" et cela sans vision aucune, sans former d'image, et dans cette sensation saches que tout ce que tu as pu croire à l'extérieur de toi, tout se retrouve  dans  cette unique sensation d'être, quelque soit sa forme, cela peut être un élément de la nature du monde animal ou végétal peut importe, tu feras ainsi privée de ta vision produite par tes yeux, l'expérience du Un au delà des apparences.

 

Maayan

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires