No comment

Publié le par Maayan

 

 

u7av8bff-copie-1.jpg

 

Merveille  éphémère gorgée d’émotion, magie créatrice de l’Univers

Avons-nous vraiment manifesté tant de beauté ?

Je voudrais tant me souvenir être à l’origine de cette étonnante complexité

De ce processus de vie à jamais révélé

Dans un Amour qui se déploie en couleur , comme une vision psychédélique auréolée du nombre d'or

Musique des sphères, aux harmonies parfaites et moi devant ma harpe angélique, aimerais bien exprimer autant de pureté

Patience, Conscience est à l'oeuvre et chaque jour en dévoile un peu plus de ses mystères venu des entrailles d'un absolu inconditionné

Maayan




Voir les commentaires

Cevennes mon Amour

Publié le par Maayan

1bisla meilleure-copie-1

 

Au hasard des monts rudes et secs, couleur de Camisards, châtaigniers, bruyères et guerres de religions

Un silence divin à la cime, et ruissellements d’argent dans les fonds

Pour toi j’ai tout quitté, mon pays, ma ville et ma famille car dès que je t’ai vue je t’ai aimé

Et depuis lors, de monts en vallats, de granits en lauzes , le tout plus beau que les galets d'Etretat, je vis avec toi

En trente ans de vie commune, dans une petite commune nichée entre deux flancs, jamais tu ne m'as déçue et même si parfois je pleure

D'un coup de mistral tu sèches mes larmes et par la douceur de ton miel, j'en viens à rire aux éclats

Cévennes, ton coeur bat au rythme du mien et  ton énergie avec la mienne vibre à l'unisson

Et si un jour il me fallait te quitter, il ne me serait pas difficile de t'imaginer n'importe où je serai

Maayan

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Les vainqueurs

Publié le par Maayan

walkyrieze2-copie-1.jpg

 

Des milliers de vie d’errance, quelques joies éphémères et tant de souffrance

Petit à petit l’espérance, une faible lueur au bout du chemin

Un grand soleil éclaire nos lendemains et réchauffe nos âmes endolories par cette rupture sans fin

Mais maintenant,je me souviens du plan de cette grande aventure et doucement tourne le dos à Epicure

Quelques doutes certes, un peu de tristesse, des réflexions et encore des questions qui n'ont de cesse

Inexorablement, le temps me presse et me propulse dans une danse de particules, attendant de moi que je les ordonne et les articule

Et nous tous sur ce partage et au delà, nous savons que nos coeurs sont à l'unisson, et que si je vais mal, vous n'allez pas très bien

Mais d'ors et déjà, nous savons, tout en ayant un pied dedans et un pied dehors

Que tout est réalisé

Mais pour l'heure, plaisant encore d'imaginer que nous  sortirons vainqueur d'une guerre de leurre à leurre

Maayan


 

 

Voir les commentaires

Seul Maître à bord

Publié le par Maayan

 

 

 

  1. e8f55bfb-copie-1.jpg

    Une mer étale avec parfois quelques vagues à l’Âme en guise de forme

    De l’indigo à la turquoise tu t’habille de cristal et t’étale en  bleu marine

    Imprévue et sauvage, limpide ou sombre, sans fonds et sans horizons

    Bouillon de Vie, sur toi je navigue et quand je semble chavirer ne sachant plus où je vais

    Tu me berce et me console, me rappelant que je suis seul maître à bord de ce grand vaisseau fantôme, que je suis de même nature que l’atome

    Et qu’avec Toi à l’infini nous sommes, et comme je le désire, ainsi me défini

    Maayan

Voir les commentaires

De Toi à moi

Publié le par Maayan

 

 

writing-Bible-scroll-2.jpg


De lectures en écritures, sur du papier ordinaire ou le plus beau des parchemins, de Toi à moi, dans un religieux silence, tu prends ma main, dessines et traces des vers et des quatrains, de sages paroles ou parfois des presque rien.


Mon complice, mon Moi adoré,tu sais si bien de quoi j'ai besoin, que sans que je ne te demande rien, tu t'empares de ma plume et me parles avec l'encre de chine.


  Dictant lentement les mots qui m'impressionnent plus que je ne les entend, les choisissant, comme il te convient.

 

Maayan


 

 

 

Voir les commentaires

Tout est bien

Publié le par Maayan

5d5u3k6z

 

Une quiétude au sein de l’agitation du monde

une sérénité dans le tumulte des passions

un état sans émotions, une acceptation inconditionnelle de tout ce qui Est

 qui régénère chaque fibre de mon être avant de replonger dans les tribulations du lendemain, du rêve et de l’espérance en un nouveau matin.

La dance des contraires à son charme et même quand la dualité mène le bal,  nul regret d’être ici plutôt qu’ailleurs, d’imaginer ceci plutôt que cela. Car tout est vraiment bien

Maayan

Voir les commentaires

La harpe et l'infini

Publié le par Maayan

vt3v24hj.jpg


Tout commence par un voyage dans l'espace, les doigts sur les cordes parcourent un moment d'infini reliant le visible à l'invisible, aux portes d'un autre monde d'où je ramène seulement quelques vibrations.   Maayan

 

 

  

Voir les commentaires

Tu respires en moi

Publié le par Maayan

 

 

 

  lakshmi4.jpg

Les battements de mon coeur, le souffle de ma respiration, ne prouvent t'ils pas que je suis emplie de la force de Vie du Maître Univers?
Ton souffle et ta respiration, sont Ta Vie et Ton Être en moi
Maayan

Voir les commentaires

Méditations

Publié le par Maayan

meditation-682427279

 

Défais toi de tes tes désirs et de tes dépendances, et tu trouveras que je suis  la seule chose qui te manque
Maayan

Voir les commentaires

Libre

Publié le par Maayan

img 4336-hwmq1

 

Libre est le vent, sans lendemains, indolent

Vide de pensées et de sentiments

En manteau de coton moelleux ou informe

Gonflé d’énergie, ou si frêle, à peine présent

Se transforme au gré de l’instant et disparaît

Pour revenir plus imposant que jamais.

Apprends-moi comment faire, et je te fais le serment

De devenir comme toi.

Aussi légère et dénuée d’arguments, car aujourd’hui

 je ne suis pas encore qui « Je suis »

Heureuse d’Être tout simplement.

Prête à m’envoler sans savoir où je vais.

Sans peur aucune de n’être plus qu’une forme éthérée

où de n’être point du tout.

Maayan

 

Voir les commentaires

Dissolution

Publié le par Maayan

 

dans-les-nuages.jpg

Comme un drap de lin en charpie, en lente dissolution, fluide, gazeuse ou plasmique, évanescente, « Je » gravite informe, autours de ce monde éclectique. L’esprit bien souvent vide, sans souvenirs.

Ainsi « Je » se sent .

 Inconfortable tous ses oublis ! Mais j’en ris, bien que ce ne soit pas encore vraiment la joie. Un peu comme une chrysalide, plus chenille, mais pas encore papillon. Un état transitoire entre deux mondes, douloureux parfois, car il est encore quelques résistances.

      Qui suis «-Je » ? Que va devenir « Je » ? Cela ne m’intéresse plus. « Je » se transforme tout seul, à son rythme, se tort, se contracte, se dilate, et j’observe sans émotions, sans intérêt, sans crainte,  une métamorphose lente et profonde.

      L’intellect a quelques difficultés à jouer avec  les mots pour partager cela. Mais visiblement il y est poussé, alors on essaye une fois de plus, mais sans grande conviction.

      Le plus étonnant est peut-être ce manque total de jugement, de sentiment, un désintérêt pour tout évènement, que quoique ce soit advienne, c’est comme cela que cela doit être, comme si cela ne me concerne pas ! Ne concerne pas « Qui » ? Je ne supporte plus ces questions !!!!! Déroutant ? Même pas ! Comme un retour vers le futur, vers le connu, une poussée inexorable que je laisse faire sans volonté.

       Bref une phase de gestation, comme si « Je » ne se perds pas mais se transforme en ce qu’il a toujours été.

      Maayan

Voir les commentaires

Fragment de message

Publié le par Maayan

0121maximos-the-confessor0020l

Mon sang coule dans les veines de la terre et dans  ton propre corps, vivifie chaque cellule d’un monde manifesté pour exalter mon Amour.

Toi qui doute encore du bienfondé de cette matiere- énergie  issue de ma substance, ne manque pas de la glorifier, n’aies crainte d’adorer une fausse idole, car lorsque ma conscience éclaire la nature symbolique des merveilles que je déploie, elle te servira à définir Qui Tu désires Être et à Te mouvoir dans l’action qui toujours aura pour but d’exprimer mon Amour Vivant dans la matière.

Ceci n’est pas un but en soi, mais une phase par laquelle je t’amène graduellement à te concentrer toujours mieux sur ta nature réelle, qui dans l’instant de cette phase particulière, nécessite encore l’usage de l’expression corporelle, comme le moyen le plus sophistiqué, et le plus adéquat  pour Me représenter.

A ce stade de ton expérience, tu as compris que tu n’es point ce corps, et qu’il ne t’appartient aucunement, mais actuellement ta nature biologique éclairée par ma Conscience, te rend toute fois  responsable de son bon fonctionnement, Et ceci est ainsi, car tu le désires et ce désir est l’expression d’un niveau de conscience, je dis « niveau » car la conscience ne s’arrêteras pas à cette expérience, mais aussitôt atteinte, elle aspirera à une autre expérience et cela est sans fin.

Mais mieux encore, dans ton désir de me servir, je peux me servir de Toi, et cela implique que ce que Je t’inspire, puisse impressionner d’autres âmes, les inspirer, et les amener à une conscience nouvelle. Et ainsi chacun est à la fois enseignant et enseigné.

 

Comprends également que chaque pensée, chaque message lu ou reçu, chaque enseignement donné est une facette d’un diamant, qui scintille en apparence d’une couleur différente, un fragment de puzzle, dont chaque pièce a sa place et s’imbrique harmonieusement entre les autres pièces, mais à chaque instant selon l’angle sous lequel tu perçois une infime partie du tableau, selon  la compréhension que tu en auras, sera transformé, ce qui veut dire que chaque fois, ta compréhension modifie ta vision, ta conscience modifie la perception même du tableau, et ceci contribue à faire de la fausse réalité , une illusion réelle.

Tu crées donc ainsi à chaque instant le scénario de ce que pourrait être Dieu, il en est  ainsi pour chacun dans votre illusion de séparation.  Ne cherchez pas de vérité, au détriment d’une autre, car votre conscience et vos croyances modifient sans cesse votre compréhension du monde, de Dieu, du sens de vie, ou de son non-sens.

En un mot vous créez Dieu à votre guise et à votre entendement, et sans vos fragments de conscience pour imaginer les splendeurs de la création, Dieu serait à jamais non manifesté. La Source de toute cette mise en scène, ne pourrait être Aimée.

Maayan

 

Voir les commentaires

harpe, le temps d'un instant

Publié le par Maayan

 

 

 

harpiste-16105331bf-copie-1

Sur les fils de cristal, entre ciel et terre glissent et caressent  les doigts frêles et éthèrés. Ivresse de la  source, qui ruisselle sans fin et rien ne retient, irréelle mélodie venue d’un non- lieu et pourtant mes yeux n’ont de cesse de suivre intensément ces gestes gracieux, musique des airs où chaque son est précieux, et inspire beauté et harmonie, pureté et simplicité. Une farandole de notes impossible à rattraper, tournoient, voltigent, s’envolent et retournent d’où elles sont nées. A peine ouïes, déjà disparues, libres, impossible de les fixer et si  ma mémoire essaye encore  de ramener à moi cette vertigineuse mélodie, je sais qu’il ne sert à rien de la retenir, juste la remercier de nous avoir ravis et l’aimer d’avoir été là le temps d’un instant.  maayan

Voir les commentaires

La Vie impersonnelle " Unification " Fin

Publié le par Maayan

 

Voir les commentaires