Articles avec #art de vivre tag

No man's land

Publié le par Maayan

 

concept4.jpg

 

IL est un pays qui n'appartient pas à la terre des hommes, un lieu qui n'appartient à personne

 

Frontalier, situé entre deux pensées

 

Entre ciel et terre, entre enfer et paix éphémère

 

Là où le glas ne sonne, car n'être plus n'existe pas

 

Et qu'avoir été ne se préoccupe plus de son trépas

 

Un lieu, je dirais mieux; un état de silence au sein des clameurs

 

Une chaleur qui réchauffe le froid

 

Un vide immense, absorbant sur un micron de mètre

 

La bande magnétique d'un film, scénario de nos vies terrestres

 

Un pays appelé Soi, sans ombre,sans douleurs, rien que Joie

 

Et en coup de vent, entre deux pensées sans importance

 

Libre de partir et revenir, sans dieux ni lois

 

A la vitesse de la Lumière, j'aime Être là

 

 

Maayan

 


 


 


 


 


Voir les commentaires

La liberté d'Être

Publié le par Maayan

!cid 45F4F5F9B8C94AF0AF9F5FF981CB464B@laloPC

 

 

Comme si j'avançais à reculons, entre tristesse et plénitude 


Le jeu de l'évolution ne m'amuse plus


croire aimer mieux, retourner à l'unité,


Me nourrir de certitudes et parler de non dualité


Je découvre qu'à force de chercher l'éveil je ne fais qu'alimenter le rêve, et donner forme à l'illusion


J'ai décidé la trêve et d'en finir avec l'illumination


Je retrouve la liberté d'être telle que je suis avec ma personnalité et ma passion


Je l'offre de tout coeur à qui Je Suis sans histoire fabriquée


Et des lors je découvre l'être dans son infinité


Sans but, sans règle, car tout cela n'était que séparation


Maayan


 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Seul Maître à bord

Publié le par Maayan

 

 

 

  1. e8f55bfb-copie-1.jpg

    Une mer étale avec parfois quelques vagues à l’Âme en guise de forme

    De l’indigo à la turquoise tu t’habille de cristal et t’étale en  bleu marine

    Imprévue et sauvage, limpide ou sombre, sans fonds et sans horizons

    Bouillon de Vie, sur toi je navigue et quand je semble chavirer ne sachant plus où je vais

    Tu me berce et me console, me rappelant que je suis seul maître à bord de ce grand vaisseau fantôme, que je suis de même nature que l’atome

    Et qu’avec Toi à l’infini nous sommes, et comme je le désire, ainsi me défini

    Maayan

Voir les commentaires

Tout est bien

Publié le par Maayan

5d5u3k6z

 

Une quiétude au sein de l’agitation du monde

une sérénité dans le tumulte des passions

un état sans émotions, une acceptation inconditionnelle de tout ce qui Est

 qui régénère chaque fibre de mon être avant de replonger dans les tribulations du lendemain, du rêve et de l’espérance en un nouveau matin.

La dance des contraires à son charme et même quand la dualité mène le bal,  nul regret d’être ici plutôt qu’ailleurs, d’imaginer ceci plutôt que cela. Car tout est vraiment bien

Maayan

Voir les commentaires

"Je ne suis pas"

Publié le par Maayan

orange--44-.jpg

J’ai cru avoir pécher, j’ai cru avoir pensé, j’ai cru ne pas faire ta volonté, j’ai cru être qui je suis, j’ai cru devoir évoluer pour te plaire, et surtout j’ai cru avoir le choix !!!!

Et soudainement je comprends que  je n’ai jamais rien choisi, quoi que j’aie pu faire ou dire, que jamais je n’ai pensé, j’ai seulement jugé d’une chose  bonne ou non, que toute pulsion, toute idée était parfaite et que tu attendais de moi, que je la déploie sans l’interpréter.

Partout où je me tourne, je ne vois plus que la perfection de ton Plan, dans chaque pulsion ressentie, dans chaque désir, chaque action, et plus je laisse faire et plus je me vide de questions, plus tu me remplis de ce que pour moi tu as choisis.

Et c’est là dans cette acceptation que change la couleur de la vie, dans cette reconnaissance de Toi en tout, que enfin je comprends à quel point l’autre est parfait à chaque instant, que je n’ai pas à m’en occuper, seulement l’Aimer.

Ainsi de délivrances en légèretés, je te sens préparer pour Toi au travers de moi, d’autres mots, d’autres idées, aussi parfaites, peut-être plus raffinées. Qu’importe, Toi tu sais,  penses, et moi j’exécute, et c’est ainsi pour moi le début de n’être plus    Maayan

Voir les commentaires

les jeux de rôle

Publié le par Maayan

7exewyz3.jpg

Je célèbre en cet instant même, dans une joie sans limites ma grandiose liberté, je savoure les yeux fermés, mes mondes infinis, et survole,tantôt sage tantôt fougueuse, l’un et l’autre avec une grande légèreté, parfois dans un religieux silence je m’abandonne  éperdument à mon Père bien aimé, et puis repars jouer, dans la diversité,  passant du personnel à l’impersonnel, de l’Unique à la diversité, du haut vers le bas.

Sauvage est le vent, et comme lui, je ne fixe  rien, je m’habille tantôt de  blanc, tantôt de noir, suivant l’humeur du temps. Et frôle tout en passant, d’innombrables possibilités, tout en sachant que rien n’est important.

Le père me guide vers la découverte de la joie, la manifestation de mes nombreuses potentialités, et avec une grande clarté, je joue comme un enfant, encore innocent, sachant  que tout est bien !

Et cette joie débordante, cette exubérance, de me savoir si libre quoi que je dise et quoi que je fasse, quoi que j’en pense l’espace d’un moment, que tout plait à mon Père, sans exceptions, révèle en moi un Amour grandissant, un Amour qui englobera un jour l’humanité. Qu’ai-je fait de plus pour être dans cet état de grâce ?

En fait j’en fais de moins en moins, je me dégage du sérieux fardeau des mots, hermétiques, complexes, des termes spirituels, des espoirs d’évolution, d’être mieux que ce que je suis, et moins loin que ce que je voudrais être. Chaque jour, je sens que je suis à ma place, là où je me suis mise pour expérimenter toutes les possibilités, et que si cela me lasse, libre à moi d’en changer.

J’aimerais tellement au travers d’une émotion bien humaine faire partager mon emphase, le plaisir de la simplicité, ce moment où le mental flirt avec le cœur, sans efforts à faire, car cela est en fait très naturel quand on aime qui on EST et qu’on accepte TOUT dans la totalité, l’ego malveillant disparait de lui-même.

C’est ce qui m’arrive, toujours plus et de plus en plus facilement, et me surprend, à penser de moins en moins, sans que je doive pour autant user de subterfuges pour m’abstraire de l’extériorité. Voilà où j’en suis, seulement le désir de vous le partager, sans histoire, en toute simplicité .J'aime.    Maayan

 

 

Voir les commentaires

Il pleut dans mon coeur

Publié le par Maayan

xelmudqs-copie-1.gif
   
     

 

j'ai été touchée par un message désepéré, qui est celui de beaucoups d'âmes perturbées en ces temps de confusions spirituelles et ces perturbations sont "un message en lui même" qui semble dire que l'heure a sonné, que plus aucun discours, aucun enseignement d'aucune sorte ne peut nous mettre en confiance et  nous les faire accepter comme étant "la vérité"
Je semblerai certainement radicale, mais peu importe, on m'a fait savoir que ma fonction était justement d'aider certains à sortir de tous concepts établis, si beaux semblent ils, et que Toi seul" Est" et détiens ta propre Vérité, quel que soit le mot que tu utises pour dénommer qui tu Es. Un seul chemin, le Tien !!!!!! fini de se conforter dans les belles paroles, fini les béquilles, les partages, les promesses en tous genres, fini le troupeau qui suit aveuglément le berger, et même si, l'Esprit (ou comme tu désires nommer) permet encore d'exprimer des soi disant belles vérités par le bouche de quelques individus, semblant plus éveillés que d'autres, ils ne sont eux aussi que des personnalités dans leur propre vérité !tout enseignement a été une nécessite et un bienfait pour beaucoup en un temps donné, mais tôt ou tard viendra la déconvenue, le doute etc . Il n'est pas facile d' affirmer une confiance totale en soi, de n'écouter dans le silence intérieur, que nos propres ressentis !!!! et pourtant c'est le seul endroit ou l'Enseignement commence, et d'ailleurs, il serait plus juste de dire, le sens de Ta Vie commence !!!!  Nulle part ailleurs. Et aujourd'hui davantage d'urgence pour chacun de reprendre ses pouvoirs sans plus subir les influences en tous genres. On peut s'alimenter de temps à autre de belles paroles de lumière , comme d'une nourriture divine, mais sans pour autant se les approprier comme étant la seule et unique Vérité, car ce ne sera jamais Ta Vérité. Jamais.
On peut considérer que nous sommes des créateurs en puissance, et notre mental nous en montre bien l'exemple( pour le meilleur comme pour le pire) donc comment pouvons nous être dans le faux??? tu donnes valeur à ce que tu désires, et comme tu le désires, n'est ce pas merveilleux? ?? le problème est que peu d'entre nous peuvent assumer ce pouvoir et préfèrent se conforter dans une conscience sociale ou spirituelle qui selon notre logique, devrait détenir le Savoir. Mais, nous conviendrons également qu'il y a à l'intérieur de nous, quelque chose qui nous pousse à toujours" Être" plus que ce que nous sommes aujourd'hui, et dans une expression propre à chacun, même si le dénominateur commun se trouve être l'Amour! Pour résumer, une seule issue, TOi TOi TOI, avec audace et courage, de t'en remettre enfin au seul TOI existant, dans ton langage, celui qui t'est révélé au centre de Toi, au delà de tous les  langages. C'est avec Amour que j' t'écris ceci en mots très simples et même si plusieurs d'entre nous sont actuellement désespérés de ne trouver la Vérité, ne sachant plus à quels Saints s'adresser, apaisons nous et allons voir  et écouter à l'intérieur si ça résonne,!!! et à force de constance, de détermination et confiance,chacun saura enfin pour" lui seul" Qui il est réellement.Et décidons par celà même de ne plus remettre notre pouvoir entre les mains de quiconque. Avec beaucoup d'Amour        maayan

Voir les commentaires

Maayan en vidéo hahaaaaaaaaaaa

Publié le par Maayan

Voir les commentaires

En croisades

Publié le par maayan

cia84979-copie-2.jpg

De Jérusalem à Bagdad, de Nubie, en Mésopotamie, en passant par Ankara, avons combattu, au nom de ta Loi. Croyants et mécréants, le même combat. Moines, prophètes, prêtres et scélérats sommes devenus tour à tour, pour Prêcher de Dieu l’Amour, et par le sang avons prouvé notre foi. Qu’en est-il  aujourd’hui, après des milliers de lunes ? Sommes-nous meilleur devenus, non bien sûr, car le temps n’est pas, l’histoire se renouvelle, de ses vœux appelle, un éternel recommencement, et désire avec ardeur son avènement. Toujours en croisade, persuadés de te trouver plus facilement au pays de Shéhérazade. A moins que la colombe du Christ, en nos cœurs nous éveille, et mettions fin à une roue d’illusions, un manège de passions. Et que par tes yeux,  puissions enfin voir, projeté sur le grand écran, le film de nos vies, de nos expériences en pana-vision. Que sous les feux de la rampe, aveuglés, éblouis, tremblants d’émotion, nous disions STOP, le rôle était parfait, mais la réalité choisissons.

Maayan

Voir les commentaires

Une âme à la source

Publié le par maayan

b7cfcfb8-copie-1.jpg

Émeraude à la source, sauvage verdure, malachite promise au divin de ces lieux. Mystique échange d’une nature impartiale, et d’un ordinal arrangement. Ambres de miel, et gemmes transparentes confondent en douceur, aigue marine  et vert absinthe. Que peut inspirer un tel silence, si ce n’est se ressourcer en ta Présence.  Et de chants de mésanges en mélodies aquatiques , quelle résonance pour, l’Âme désireuse, de poésie  et  d'enchantement.  Maayan

Voir les commentaires

Enfin libre

Publié le par maayan

2c02ac53-copie-1


Je dis adieu, aux jargons philosophiques, métaphysique, psychologique, énergétique, oracles prophétique. Je n’attendrai pas les feux de la Saint Jean, pour déposer en douceur, dans un grand brasier de joie, un millier de livres en tout genre. Débarrassée, de ces fatras, cumuls et amoncellements,  questions et réflexions, te demande pardon, d’avoir cherché, là où tu n’étais pas. Et dans le vide de mon esprit, germe en profondeur, une pensée inconnue, un vrai savoir, une voix étrange venue de Moi. Je sais maintenant, que c’est tout ce qu’il me fallait faire, pour être enfin seule avec toi, et que de mieux en mieux, j’entendrai  Ta Voix,    Maayan

 

Voir les commentaires

Respires Moi

Publié le par maayan

 
respir.jpg

As tu besoin vraiment besoin d'une technique pour que nous soyons uni? Tous les enseignements ont véhiculés cette grande vérité.  C'est par ma Pensée, ma Parole, mon Souffle au dedans de toi, que tu vins à être extériorisé. Et par ce cordon invisible je te nourris. Mieux encore, "je suis ton Souffle" De nombreuses techniques, de la plus simple à la plus sophistiquée, ont été élaborées au fil du temps. Revenons à la simplicité, la complexité, étant l'apanage de l'esprit humain. Imagine le cosmos , dans son immensité, bercé par un rythme parfait, sans effort aucun, une loi incontournable, comme la marée, monte et descend harmonieusement, réglée par un horaire impecable. Mon souffle s'étend et englobe de la plus petite particule aux plus grands des univers. Mais tu as quelque peu perdu ce rythme naturel, lorsque que tu as décidé, de prendre par toi même le contrôle de toute chose, rompant ainsi notre parfaite union. Et ce qu'il t'est demandé ici, c'est d'abandonner ton " vouloir respirer" et de me laisser respirer en toi. Tu n'as rien à faire, que te laisser porter par " mon Souffle" Sur l'expir, je projette les mondes, et t'offre ma Vie, et sur l'inspir les réintègre en Moi, m'expansant ainsi par tes  expériences au dedans de Moi. Ceci est simple si tu laisses couler ce flot naturel, et ne permets pas qu'il soit entravé par une réflexion intellectuelle, ou autre distraction, qui elles même te prouveraient que nous ne sommes pas à l'unisson. Tu es à la fois en Moi, et Moi en toi. Ceci est apparemment un mystère, qu'il n'est pas nécessaire que tu comprennes pour le moment. Assures toi d'aimer plus que tout, Me respirer, M'absorber, Me laisser vivre en toi, tout simplement, car je suis ta Vie, je suis ton souffle et nous sommes uni par ce cycle éternel, dans ce seul Présent Existant. 
Maayan

Voir les commentaires

Partage d'une expérience

Publié le par maayan

vasque

« Il n’y a pas de pensées privées »  et je profite de l’opportunité que me donne le blog, et le forum, pour vous faire partager une expérience, dont je n’ai jamais parlé, et qui démontre à quel point les moyens qu’utilise l’Esprit à travers ce petit ego, sont magistrales. Passant, tous les détails, d’une phase de vie très difficile, où, ma seule visibilité, était un horizon bouché,  une confusion totale, à ne plus rien comprendre au sens de ma vie, situation financière et affective désastreuse, bref, une âme dans le désarroi le plus total, qui un matin alors que je me retrouvais seule à la maison, soudainement, dans un cri de désespoir, a hurlé ( et le mot est faible ) cette seule et unique phrase « il faut que TOUT change » et j’ai ressenti à quel point mon cœur était profondément sincère dans cette déclaration .Suite à cette effusion émotive, je pris la voiture et me rendis dans la ville la plus proche, mes pas me conduisirent dans une librairie ésotérique, et à peine rentrée, mes yeux se posèrent sur un petit livre bleu assez quelconque en apparence, pas de nom d’auteur, juste un titre « La vie impersonnelle » je rentrai chez moi, me mis en boule dans mon fauteuil et pris une phrase au HAZARD,

 il ne me sera pas facile , avec de faibles mots, de décrire avec justesse, ce qui s’est produit,à la lecture de cette phrase, et brusquement, comme une déchirure au niveau du plexus solaire, une émotion intense ,une présence indéterminée au centre même de mon corps, faisant trembler mes membres, et une montée de larmes s’en suivit , mon corps se balançait d’avant en arrière, psalmodiant en continu « Et tu as attendu autant d’années pour connaître cela, pour ressentir avec autant de puissance, cette présence, que je ne pouvais dénommer, au moment où ça se produisit. Ébranlée physiquement par cet ouragan, je me suis couchée, et me suis relevée, 5 jours plus tard, car Durant tout ce temps, je n’ai pu ni boire ni manger, sous l’effet d’une crise de foie extrêmement douloureuse. Cinquième jour, je me lève en titubant, et là au miracle, moi d’un tempérament passionné, impatient, plutôt nerveuse, me suis découverte, aimante, pleine de compassion, d’une patience à toute épreuve, une voix d’une grande douceur, qui m’était totalement inconnue, tous les objets étaient à la même place, les soucis que j’avais laissés là 5 jours auparavant, idem, mais je voyais tout ce qui m’entourait, avec un grand amour, et tout était merveilleusement beau et bien, là où je n'avais vu que de la laideur. Ce premier jour, j’ai senti de suite, que je ne pourrais plus manger de viande, et mes envies de nourritures complètement transformées, un besoin insatiable, de me retrancher dans le silence le plus total, et croyez-moi, à cette époque, le seul lieu, ou je pouvais me permettre, de me retirer seule, était la toilette ( pas très romantique, mais pas le choix, ha ha) Durant quelques mois, impossibilité de rentrer dans certains lieux, comme des bars, comme si la charge de ces lieux, me déstabilisaient complètement. Les jours se suivirent, dans une grande douceur, au sein d’un environnement difficile qui, dans état dit normal, n’aurait été aucunement supportable. Je passe énormément de détails, que j’estime inintéressant et rallongerait inutilement ce récit .Deux mois passèrent, et je me suis vue, malgré moi et pas mal de résistance quand même, déménager, dans un lieu qui ne me correspondait pas, la morne plaine aux pieds des Alpilles, alors que depuis 10 ans je vivais dans les Cévennes, dont j’étais follement amoureuse. Débuts difficile, dans une maison en restauration, sans argent ou si peu et sans travail, étant depuis longtemps sortie du système, bref, tout pour plaire, mais cela était malgré tout accepté avec confiance, en celui que j’appelais maintenant Mon Père. Ne sachant comment faire rentrer de l’argent, je me suis mise à proposer l’étude du thème astral, science exceptionnelle, que j’avais étudié  pendant 15 ans. Ma première cliente si je puis le dire ainsi, fut une directrice de collège, me faisant part de ces problèmes de psoriasis et d’asthme, qu’elle traînait depuis l’âge de ces 5 ans, elle en avait 55. ET Là, je me suis soudainement entendue lui demander, de se coucher sur mon bureau, dur comme un planche, c’est le cas de le dire !!!!!! et commencer à pratiquer sur elle, ce que je qualifiais, à l’époque de « singeries » provoquant chez elle, crise de larmes et crise de fou rire alterné, consciente, sans comprendre, ce qui se passait, je fis en sorte de paraître très naturelle, comme si j’avais fait cela toute ma vie, et l’invitai, à revenir le lendemain, inquiète de ce qui s’était produit, et que je ne contrôlait aucunement. Elle revint effectivement le lendemain, le visage rayonnant, et enchantée, d’avoir dormi comme un ange, sans prendre de comprimés car insomniaque depuis de nombreuses années, j’ai recommencé ma séance de singerie, le plus naturellement possible,et une main me poussait par derrière, guidait tous mes gestes. Plus d’asthme et psoriasis en voie de guérison, elle m’a amenée une ribambelle de consultants avec problèmes en tous genre, et que sur le plan médical,  la plupart ignorais complètement, du zona au parkinson en passant par les sciatiques et puis surtout les hernies discales que je semblais soigner miraculeusement, et à l’heure actuelle je n’ai toujours pas compris pourquoi les hernies essentiellement. Plus j’étais inquiète de devoir assumer une telle responsabilité, alors que je n’y connaissais strictement rien, plus les gens affluaient, venants de 3 départements différents. Je vous passe toutes les révoltes, les réticences les incompréhensions,  les peurs en tout genre, que j’ai vécues pendant  quelques mois, jusqu’à ce que j’accepte tout simplement mon rôle, choisi par l’Esprit .Là, je suis restée pendant presque 2 ans dans cet état de grâce, qui m’a doucement quitté, lors d’une rencontre affective, mais c’est pour le prochain épisode !! mais cela ne pas empêcher, de continuer   à guérir, servant ainsi de canal, et m'épanouissant moi-même, cela a duré 20 ans, en évoluant considérablement dans diverses techniques guidées toujours par l’Esprit, je crois que mon aventure est assez banale, sauf que je n’ai jamais eu à aucun moment de mon existence une pensée quelconque pour ce genre de travail, et venant se greffer là-dessus des lectures intuitives et visions,me propulsant tout droit dans la psyché  de mes consultants, permettant ainsi de révéler la cause de traumatismes  etc. J’arrête ici ce récit, bien que je pourrais narrer pendant des jours, mais  ne voudrais pas vous lasser par des verbiages inutiles, ne pouvant avoir aucun jugement sur mon écrit.

Ceci  fut ma première rencontre profonde avec mon père, au-delà de toute intellectualisme, de théories en tous genres, alors que mes aspirations m'ont toujours menées à me poser des milliers de questions, sans avoir pour autant une expérience concrète de ce que pouvait représenter cet état de béatitude ,d’extase mystique relatée par de si nombreux Saints 


Merci mon Père de m’avoir utilisée, comme cela te semblait bon et juste, merci à moi d’avoir appris, même si cela n’était pas acquis à être ta servante, complètement pendant un temps. Maayan

 

Voir les commentaires

L'impermanence

Publié le par maayan

Qu’appelez vous « sécurité » ? Un compte en banque, une assurance vie, une bonne retraite, un conjoint fidèle ? Et peut être également, un caveau, réglé à l’avance, pour y emmener avec vous trésors cumulés, et souvenirs  fanés.n53ueeq6-copie-1.jpg Mes petits, comment vous rappeler, que ce monde éphémère, cette vie factice, imaginée par vous, de telle sorte, que par vos déboires et insatisfactions constantes, vos questionnements sans réponses, vous amènent tôt ou tard, peu importe, à vous souvenir de votre immanence. Le jour est venu, très chers, ou aucune abondance matérielle, ne pourra vous satisfaire, et ou tout ce qui vous entoure, famille, relations, que vous avez cru à jamais indestructible, infaillible, ne comblera vos attentes. Ou tout ce que vous avez cru construire, persuadés, de leur pérennité, s’écroulera comme un château de sable. Pourquoi est ce ainsi ? Il est de la nature même de la Vie, d’être en constante transformation, tel un nuage dans le ciel, se forme, puis devenu informe, se dissout. N’y a-t-il donc, aucune sécurité, nulle part ? Je te le répète, mon enfant que les fruits de vos peurs, incertitudes, lassitude, déceptions, ces émotions inspirées par Moi, ont pour but, de vous faire accourir dans mes bras, dans mon Saint Amour, au  centre de vous même, là où se trouve votre seule vraie Sécurité, votre seul vrai Parent, votre seule et unique Réalité, et votre seul Enseignant.

 

Voir les commentaires

A mon fils Samaël

Publié le par maayan

guerrier.JPG
                                     
A mon fils

Impétueux guerrier d'ombre et de  lumière fusionnées, fantasque, altier et tendre, sans loi, fier et brûlant sous la cendre, nul ne demeure dans ton aura, sans tomber sous l'indicible charme. Avec emphase, démesure au poing, sans armes, tu exaltes peines et passions
  , et  d'extases en négations, tu frayes ton chemin. C'est bien toi, mon "ARCHANGE SAMAEL" et pas seulement, comme ta Maman te voit.

Maayan

 

Voir les commentaires