L'instant

Publié le par Maayan

 

 

violoncelle.jpg 

 

Je promène ma poésie sur les cordes d'un violoncelle ou parfois

sur les ailes du vent

Sur une vague en tristesse ou sous une lune en liesse, vas savoir pourquoi et comment

Les émotions ça passe comme un oiseau dans le ciel d'une envergure telle qu'on pourrait envelopper l'océan

Et l'amour passion parlons en; comme un ciel d'améthyste

sur une écume d'argent, des je t'aime sans fin qui roulent et

roucoulent sur un lit de mousse douce.

Je promène ma poésie sur un spleen de cheveux d'ange, tout en mélancolie, comme un ancien rêve d'enfant.

Et puis sans crier gare la joie intense d'être là tout simplement, aimer passionnément l'instant, pas celui d'avant ni le suivant.

Je promène ma poésie du Tout au Rien sur un rêve d'airain

 

Maayan

Voir les commentaires