La Vie impersonnelle "Le jardin d'Eden "

Publié le par Maayan

 




Voir les commentaires

La Vie impersonnelle " Mon Idée "

Publié le par Maayan



Voir les commentaires

La Vie impersonnelle " Le Verbe "

Publié le par Maayan


Voir les commentaires

La Vie impersonnelle "La Pensée et la création"

Publié le par Maayan



Voir les commentaires

La Vie impersonnelle " La Clé "

Publié le par Maayan



Voir les commentaires

La vie impersonnelle "Conscience intelligence Volonté"

Publié le par Maayan



Voir les commentaires

La vie impersonnelle "Moi, la Vie, Dieu"

Publié le par Maayan


Voir les commentaires

La vie impersonnelle "Apaise-toi et sache"

Publié le par Maayan

Voir les commentaires

La vie impersonnelle "Je suis"

Publié le par Maayan

S’il fallait réduire les enseignements à leur plus simple expression, il n’y aurait pas grand-chose à dire ! Dieu seul EST,  s’amuse de TOUT et de RIEN,  le fin stratège qu’il est a plus d’un tour dans son sac pour manifester son omniprésence et même si le plan est infini, tout cela semble bien organisé,  rien n’est laissé au HASARD.

Plus le mental qu’il nous  a permis de développer est tordu, plus l’enseignement à des raisons d’être sophistiqué ! Et Dieu merci, tu as donné à chacun un langage, un enseignement, un perception de qui Nous Sommes.

Et dans cet instant où son plan semble  s’affiner, nous ressentons l’urgence de trouver pour chacun, le langage le plus adapté, celui qui va nous permettre de nous défaire de cette illusion d’individualité séparée.

Il est tellement futé, que nous n’avons que l’embarras du choix pour adhérer à l’une ou l’autre de ses définitions, et que si cela nous perturbe comme c’est le cas, vous comprendrez que là encore derrière cela, une merveilleuse intention !!!

Donc, ne rêvons pas, nous n’avons aucun libre arbitre, il nous manipule avec une aisance et une perfection Divine et quoi que nous fassions, n’est que ce que Lui désire que nous faisions. Et sa Divine intention est largement au-delà de notre petite logique.

J’ai entrepris de faire la lecture, chapitre par chapitre de » La vie impersonnelle » et m’en voudrais de ne pas répondre à son appel, car tout comme vous, je me débats pour perdre au plus vite ma raison, mon nom et mes ambitions.    Maayan

 

 

Voir les commentaires

"Je ne suis pas"

Publié le par Maayan

orange--44-.jpg

J’ai cru avoir pécher, j’ai cru avoir pensé, j’ai cru ne pas faire ta volonté, j’ai cru être qui je suis, j’ai cru devoir évoluer pour te plaire, et surtout j’ai cru avoir le choix !!!!

Et soudainement je comprends que  je n’ai jamais rien choisi, quoi que j’aie pu faire ou dire, que jamais je n’ai pensé, j’ai seulement jugé d’une chose  bonne ou non, que toute pulsion, toute idée était parfaite et que tu attendais de moi, que je la déploie sans l’interpréter.

Partout où je me tourne, je ne vois plus que la perfection de ton Plan, dans chaque pulsion ressentie, dans chaque désir, chaque action, et plus je laisse faire et plus je me vide de questions, plus tu me remplis de ce que pour moi tu as choisis.

Et c’est là dans cette acceptation que change la couleur de la vie, dans cette reconnaissance de Toi en tout, que enfin je comprends à quel point l’autre est parfait à chaque instant, que je n’ai pas à m’en occuper, seulement l’Aimer.

Ainsi de délivrances en légèretés, je te sens préparer pour Toi au travers de moi, d’autres mots, d’autres idées, aussi parfaites, peut-être plus raffinées. Qu’importe, Toi tu sais,  penses, et moi j’exécute, et c’est ainsi pour moi le début de n’être plus    Maayan

Voir les commentaires

L'Amour de Soi

Publié le par Maayan

1f7dece3

 « Aimez-vous les Uns les Autres, comme vous vous aimez » ! Parole simple mais très hermétique pour beaucoup !!! Qu’est ce qui pourrait justifier le fait que l’on s’aime à ce point pour ensuite le projeter sur autrui ? Sans tomber dans un narcissisme d’ego, ou un nombrilisme exacerbé ?

Car cet Amour de Soi, sous-entend que vous avez compris qui vous êtes, c’est-à-dire « Tout « ou « Dieu »  selon  le choix des mots, et non seulement compris mais réalisé. Car seule l’expérience crée la réalité !!

Est-il possible en deçà de cette conscience de connaître réellement cet état d’amour de soi ? Par contre il est bien ressenti que l’ego ne justifie pas cet amour, et la raison pour laquelle non débarrassé de lui et de la piètre estime qu’il nous inspire, ou de son excès inverse, qui n’est que camouflage déguisé astucieusement du même complexe d’infériorité, cet état est inaccessible.

L’estime de soi semble bien limitatif,  si cette estime n’englobe pas absolument « Tout « !!!! Pouvez-vous vous aimer tout en pouvant ne pas aimer d’autres aspects de la vie ? L’amour est « tout » et « tout « est à aimer sans exceptions et sans conditions. Et je pressens qu’en dehors de cet état-là, nous restons dans une demi théorie malgré les tentatives, Ceci n’a pas pour but de décourager, mais pour une fois de plus, révéler qu’il n’y a pas de compromis, pas de demi-mesure, pas de je t’aime moi non plus. L’amour est entier ou n’est pas !!!

Arrive t on a cet état par un long travail sur soi ? Les violences que l’on se fait pour, malgré tout pardonner et aimer ? Le bourrage de crâne, quand rien d’autre ne fonctionne de façon satisfaisante ? Vous n’y croyez pas plus que moi. Alors que reste-t-il comme solution pour y accéder, lorsque du moins on a compris qu’il  n’y a pas d’alternative et que nous sommes assaillis par le ras le bol  des vaines tentatives.

Vous me trouverez excessive, mais je ne vois aucune solutions autres, que la décision du lâcher prise total sans discrimination aucune, de ceci je garde, et ça je lâche, d’autant plus que nous savons très bien que ce à quoi nous sommes attaché, c’est cela qu’il faut lâcher en premier !!!!

Qu’avons-nous à perdre? qu’une idée, une pensée déplacée de son contexte inné. Nous le savons, alors qu’attendre encore !!! Le temps génère la réflexion, un délai de plus pour y échapper !!!! Échapper à quoi ? à l’illusion d’être né ! et d’avoir une identité ? Prudence petits pas et petits feux sont tellement douloureux, et pour gagner quoi ?pas grand-chose après des années, mais voilà ca conforte l’ego, car il aura au moins essayé,

Pourtant le présent n’est-il pas la clé ? Un espace de non temps inaccessible à ce forcené !!!!! Rassemblons les mots important : PRESENT-INSTANTANEITE- LACHER- TOUT-SOI-AIMER-MOI- L’AUTRE-UNICITE. Je ne parle pas du pardon, car dans ce non espace, cela n’est plus nécessaire. Vous me rétorquerez que cet état de grâce, ressemble au temps d’une méditation et que sorti de là, l’ego remontre son nez !!! NON, car c’est encore lui qui affirme cela !!! Seul l’intention définitive de se séparer de lui, comme d’un conjoint comme cela a pu vous arriver, c’est en fait très facile, seul l’ego fera croire en la difficulté de la chose.

Il ne reste plus qu’à couper le cordon qui  jusque-là nous reliait et cela peut-être fait de façon très créative et ludique, avec une grande paire de ciseaux bien aiguisé si possible et d’un coup franc sans regrets ,sans tremblement, on rompt d’un coup sec,  ce cordon, ce démon, ce poison. Car ce n’est pas par le canal du temps que nous y arriverons, le temps étant l’allié de l’ego qui se sert de ce stratagème, pour empêcher cette séparation.   Maayan

Voir les commentaires

l'Anniversaire de Maayan !

Publié le par Maayan

Jour faste pour l'Esprit qui s'est vu naître une fois de plus!!!! et peut être que cela ne sera plus nécessaire !!! mais laissons tomber une croyance de plus, car cela est en fait sans importance ! Vide de toutes croyances,  " je suis tout simplement"

Voir les commentaires

A Raksha

Publié le par Maayan

z9qwqs79.jpg
     
Si j'avais su, je t'aurais trouvé une image grandiose, mais j'ai éte prise au dépourvu j'ignorais ton anniversaire Raksha, que te  souhaiter d'autre que de fixer l'Amour toujours plus et toujours mieux, puisqu'il n'y a rien d'autre, tout le reste est le rêve. Et je sais que malgré les pièges , les difficultés, ton Coeur est énorme et que tu n'espères rien de plus et n'aspires à rien de moins. En ce jour, je  t'honore et ne vois en toi que ta merveilleuse Lumière de mère louve, de Mère Dinine. Je t'aime.    maayan

Voir les commentaires

L'Ego spirituel

Publié le par Maayan

m50bgwak.jpg

Nous sommes d’une génération qui avons cumulé  énormément de données. Des milliers de livres avons avalés. A plusieurs avons adhéré et fur et à mesure éliminé, mais ainsi de façon très détournée, avons  nourri nos croyances.

Un chemin, peut être étonnant de diversité. Pour ma part, du communisme au bouddhisme, d’Aurobindo à Krisnamurti, de Meher Baba à la physique quantique, des Anges à l’Ascension en passant par Ramtha, un petit détour par Maitreya, un arrêt long sur Urantia, sans oublier Urtak et ses clés d’Enoch, vertigineuses de données, j’en passe et des meilleurs, Et finalement du Cours en miracle à « RIEN ».

Parlons de "la nuit noire du désespoir" qui à mon sens est proportionnel aux illusions dont nous nourrissons  l’ego spirituel déguisé !!!, et les multiples déceptions qui en découlent. Car tant que nous ne sommes pas dans l’absence, dans le « Rien du Tout », dans le silence, dénué de tout sens, nous sommes forcément dans la croyance, si subtile derrière les apparences.

Pas que ce soit le rejet de ces enseignements,  mais plus moi de  nécessité ou de croyance en Une vérité ! Je pense avoir presque totalement assimilé, le fait qu’il n’existe aucune Vérité, mais seulement notre pouvoir de croire en elle, et par cela même, la créer. Je ne  renie point ces enseignements et ne regrette rien, car elles m’ont aidé à être qui je suis aujourd’hui, et biensur, on ne peut pas courir plus vite que la musique.

Et là, le miracle du vide s’accompli, celui qui Tout  contient. Une légèreté  d’Être et de tout survoler avec un sourire attendri pour tout ce que l’on a imaginé. Et je vous avouerai que ce sont ces croyances qui m’ont fait plonger dans » la nuit noire du désespoir" et ce pendant 10 ans. Le rejet de soi dans la hantise de ne pas y arriver, de ne pouvoir se dépasser, de transcender, d’ascenscioner, de sortir de la dualité,etc, car plus on essaye moins on y arrive ! Bref tout le Newage rassemblé. 

Et plus on a cumulé, plus il  faut défaire, épurer, vider. Et étonnamment, plus on est vide de toute croyance, de toute terminologie, plus l’Amour rempli cet espace maintenant dégagé, sans avoir rien fait, que tout envoyer balader.

Et l’on se retrouve surtout avec un Amour sobre en mots qui ne nécessite aucune manifestations théâtrales, pas de grandiloquence verbale, seulement une extase intérieure qui transpire à même la peau, et déverse sans mots dire un sentiment inexprimable de joie et de vraie compassion. Car la raison n’est plus, ou peut-être s’est-elle simplement mariée avec le Cœur, sa polarité de toujours.    Maayan  

Voir les commentaires

les jeux de rôle

Publié le par Maayan

7exewyz3.jpg

Je célèbre en cet instant même, dans une joie sans limites ma grandiose liberté, je savoure les yeux fermés, mes mondes infinis, et survole,tantôt sage tantôt fougueuse, l’un et l’autre avec une grande légèreté, parfois dans un religieux silence je m’abandonne  éperdument à mon Père bien aimé, et puis repars jouer, dans la diversité,  passant du personnel à l’impersonnel, de l’Unique à la diversité, du haut vers le bas.

Sauvage est le vent, et comme lui, je ne fixe  rien, je m’habille tantôt de  blanc, tantôt de noir, suivant l’humeur du temps. Et frôle tout en passant, d’innombrables possibilités, tout en sachant que rien n’est important.

Le père me guide vers la découverte de la joie, la manifestation de mes nombreuses potentialités, et avec une grande clarté, je joue comme un enfant, encore innocent, sachant  que tout est bien !

Et cette joie débordante, cette exubérance, de me savoir si libre quoi que je dise et quoi que je fasse, quoi que j’en pense l’espace d’un moment, que tout plait à mon Père, sans exceptions, révèle en moi un Amour grandissant, un Amour qui englobera un jour l’humanité. Qu’ai-je fait de plus pour être dans cet état de grâce ?

En fait j’en fais de moins en moins, je me dégage du sérieux fardeau des mots, hermétiques, complexes, des termes spirituels, des espoirs d’évolution, d’être mieux que ce que je suis, et moins loin que ce que je voudrais être. Chaque jour, je sens que je suis à ma place, là où je me suis mise pour expérimenter toutes les possibilités, et que si cela me lasse, libre à moi d’en changer.

J’aimerais tellement au travers d’une émotion bien humaine faire partager mon emphase, le plaisir de la simplicité, ce moment où le mental flirt avec le cœur, sans efforts à faire, car cela est en fait très naturel quand on aime qui on EST et qu’on accepte TOUT dans la totalité, l’ego malveillant disparait de lui-même.

C’est ce qui m’arrive, toujours plus et de plus en plus facilement, et me surprend, à penser de moins en moins, sans que je doive pour autant user de subterfuges pour m’abstraire de l’extériorité. Voilà où j’en suis, seulement le désir de vous le partager, sans histoire, en toute simplicité .J'aime.    Maayan

 

 

Voir les commentaires

Je suis l'Unique

Publié le par Maayan

 

Voir les commentaires

Le nouveau Livre

Publié le par Maayan

nouveau-livre.jpg

Le fondement du Cours en miracle du Cours en miracle n’est nullement à remettre en cause, car il tout simplement parfait

Parfaite également, l’approche très pragmatique, d’une leçon par jour qui est des grands points fort de cette pédagogie

Mais imaginez-vous un instant, ce même cours débarrassé du langage issu d’une culture judéo chrétienne extrêmes pesante dans son histoire.

Histoire lourde du sens du péché » de culpabilité, du mal, que c’est approprié l’Eglise pour assouvir son pouvoir

Et même si le cours tente d’enrayer ces fausses émotions,il n'en demeure pas moins, que le langage qu’il utilise, ne nous sort pas suffisamment de cette culture austère, liée elle également à un puritanisme typique à une certaine société américaine, et à une époque

Il me semble également, aussi paradoxal que cela semble, que l’analyse très poussée de l’ego dans ses moindres recoins puissent insidieusement renforcer l’ego spirituel !!!

Pour quelle raison, tant de chercheurs de la vérité, se sont ils détournés de cette culture pour aller puiser dans des enseignements plus sobres, plus abstraits, tel que le bouddhisme, les Védas, Krishnamurti et bien d’autres ?

Certains diront que des mots ne sont que des mots, n’étant pas la chose, non, les mots dans leurs symbolismes véhiculent une énergie extrêmement puissantes, et à eux seuls peuvent influencer les préférences pour tel ou tel enseignement

Dans la mesure ou beaucoup ont encore besoin de supports ou béquilles, autant qu’elles soient le plus  possible adapte  à l’ère du temps en cette période de grands changements

L’idéal serait de refaire ce cours sous une terminologie beaucoup plus neutre, qui n’aurait nullement besoin d’utiliser les termes de Saint Esprit, et toute la panoplie de mots que nous connaissons bien. Et qui pourraient être acceptés par n’importe qui sur la planète, n’ayant dans la forme du langage aucune couleur spécifique liée à une culture particulière, un langage neuf et universel

C’est peut-être la seule façon de faire survivre le cours en miracle au 21ieme siècle

L’irréalité de nos vies personnelles, L’Amour, le pardon, L’unique Être existant, rien de cela n’ est à remettre en cause, seul le langage n’est plus adapté à notre vécu en pleine métamorphose

Et tout comme les églises qui se meurent de ne pouvoir se renouveler d’avantage, je crains que le cours ne subisse le même sort

Il reste plus qu’à trouver la grande Âme qui saura le remettre au goût du jour (pour garder un peu d’humour). Un seul grand enseignement universel, pouvant par son nouveau langage, correspondre à Tous, j'y crois fermement

Je remercie vivement David, d’avoir eu le courage de remettre en cause la pérennité d’un ouvrage d’une telle ampleur.      Maayan

 

Voir les commentaires

La vraie Prière

Publié le par Maayan

 CHRIST corrigé2Celle qui dans la plus grande des intimités, relie l'homme à  Dieu

 
Celle qui dans un tel Amour désintéressé se consume comme une Âme en feu


Celle qui dans le silence du Cœur, contemple sans comprendre, l’infinie Sainteté


Non celle qui demande implore et quémande, dans l’ignorance des lois de la magnanimité instantanée


Mais celle qui dans une extase incommensurable fait de la religion, une Union si serrée,

Qu’on ne peut dissocier le créateur et le crée


Celle qui n’attend rien, et offre  l’instant tout simplement


Celle qui remercie infiniment d’avoir tout reçu pour tout donner.


Celle qui débordante d'Amour, sait  que seul l'Unique Sans Nom existe, et qui pour chacun demande pardon.

  

Maayan

 

Voir les commentaires

Il pleut dans mon coeur

Publié le par Maayan

xelmudqs-copie-1.gif
   
     

 

j'ai été touchée par un message désepéré, qui est celui de beaucoups d'âmes perturbées en ces temps de confusions spirituelles et ces perturbations sont "un message en lui même" qui semble dire que l'heure a sonné, que plus aucun discours, aucun enseignement d'aucune sorte ne peut nous mettre en confiance et  nous les faire accepter comme étant "la vérité"
Je semblerai certainement radicale, mais peu importe, on m'a fait savoir que ma fonction était justement d'aider certains à sortir de tous concepts établis, si beaux semblent ils, et que Toi seul" Est" et détiens ta propre Vérité, quel que soit le mot que tu utises pour dénommer qui tu Es. Un seul chemin, le Tien !!!!!! fini de se conforter dans les belles paroles, fini les béquilles, les partages, les promesses en tous genres, fini le troupeau qui suit aveuglément le berger, et même si, l'Esprit (ou comme tu désires nommer) permet encore d'exprimer des soi disant belles vérités par le bouche de quelques individus, semblant plus éveillés que d'autres, ils ne sont eux aussi que des personnalités dans leur propre vérité !tout enseignement a été une nécessite et un bienfait pour beaucoup en un temps donné, mais tôt ou tard viendra la déconvenue, le doute etc . Il n'est pas facile d' affirmer une confiance totale en soi, de n'écouter dans le silence intérieur, que nos propres ressentis !!!! et pourtant c'est le seul endroit ou l'Enseignement commence, et d'ailleurs, il serait plus juste de dire, le sens de Ta Vie commence !!!!  Nulle part ailleurs. Et aujourd'hui davantage d'urgence pour chacun de reprendre ses pouvoirs sans plus subir les influences en tous genres. On peut s'alimenter de temps à autre de belles paroles de lumière , comme d'une nourriture divine, mais sans pour autant se les approprier comme étant la seule et unique Vérité, car ce ne sera jamais Ta Vérité. Jamais.
On peut considérer que nous sommes des créateurs en puissance, et notre mental nous en montre bien l'exemple( pour le meilleur comme pour le pire) donc comment pouvons nous être dans le faux??? tu donnes valeur à ce que tu désires, et comme tu le désires, n'est ce pas merveilleux? ?? le problème est que peu d'entre nous peuvent assumer ce pouvoir et préfèrent se conforter dans une conscience sociale ou spirituelle qui selon notre logique, devrait détenir le Savoir. Mais, nous conviendrons également qu'il y a à l'intérieur de nous, quelque chose qui nous pousse à toujours" Être" plus que ce que nous sommes aujourd'hui, et dans une expression propre à chacun, même si le dénominateur commun se trouve être l'Amour! Pour résumer, une seule issue, TOi TOi TOI, avec audace et courage, de t'en remettre enfin au seul TOI existant, dans ton langage, celui qui t'est révélé au centre de Toi, au delà de tous les  langages. C'est avec Amour que j' t'écris ceci en mots très simples et même si plusieurs d'entre nous sont actuellement désespérés de ne trouver la Vérité, ne sachant plus à quels Saints s'adresser, apaisons nous et allons voir  et écouter à l'intérieur si ça résonne,!!! et à force de constance, de détermination et confiance,chacun saura enfin pour" lui seul" Qui il est réellement.Et décidons par celà même de ne plus remettre notre pouvoir entre les mains de quiconque. Avec beaucoup d'Amour        maayan

Voir les commentaires

Nés d'un Coeur

Publié le par Maayan


42949304coeur-qui-brule-gif
Pulsations cosmiques d'un mouvement perpétuel et sans fin
Souffle Divin qui de ton Amour nous étreint

Un Coeur irradiant qui bat au rythme de nos émotions et nous berce d' une tranquille perfection

Un Coeur en gestation, saignant d'Amour, le Coeur d'une soeur avec vous sur le retour

D'un Coeur  amoureux nous sommes nés
Que pouvons nous faire d'autre qu'Aimer

Maayan











Voir les commentaires

La puissance du Pardon

Publié le par Maayan

d786a70d.jpgn

Intense émotion, ressenti profond, le fil est si tenu entre les deux, que je ne sais d’où vient cette puissante vibration, celle qui vient tout droit du ciel, nous secoue à ce point et nous transforme dans notre incarnation.

Les mots sont difficiles à trouver pour qui a connu le  miracle instantané du Pardon, et peu aisé de comprendre comment fonctionne cette loi de perfection.

 Toujours est-il, que la théorie, la tiédeur, les tentatives de pardonner sans avoir pu enclencher le moteur essentiel, le ressenti du cœur dans une émouvante sincérité, souvent mue par un état de compassion tombant comme une Grâce, ne produit  pas l’effet escompté.

 Et il semblerait, que cet état de pardon si particulier, soit communiqué instantanément à notre mère Divine et se réfléchi en nous au même instant.  

Provoquant ainsi le miracle vivant du pardon, dissolvant chez nous même et autrui, toutes blessures, tous ressentiments ou parfois toutes maladies, du moins pour un temps.

La grande question, est de savoir, comment amener cette émotion agissante, comme un baume consolateur, comme le grand guérisseur des âmes? Car on ne peut pas faire semblant, et il ne suffit pas de dire  je t'aime« " je pardonne »

Est-ce L’Esprit qui par un processus de synchronicité, nous met sur la voie, estimant que l’état d’âme est propice, amenant le déclencheur idéal pour provoquer cette transmutation qui opère par magie ?mais qu’est ce qui fait, que l’état d’âme est propice ?

Une extrême lassitude de vivre dans l’inharmonie, un monde relationnel peu satisfaisant, le manque d’abondance, voir la pauvreté, un manque d’estime de soi, une ignorance de qui nous sommes, tant de facteurs qui peut-être un jour ou l’autre favoriseront dans un rejet extrême de tant de souffrances, un état adéquat au pardon ?

Mais les voies ne sont pas toutes les mêmes et parfois la reconnaissance du Christ en soi, à la lecture d’un seul mot, le sourire d’un mendiant, la vue d’une œuvre parfaite, suffit à engendrer cette grande Emotion et à pardonner Tout, sans distinction, car le cœur a pris la relève pour un instant.

  Et il me tarde de m’installer amoureusement dans cet état de miracle naturel, qui est notre vraie nature et d’Être là, ou le Pardon n’a plus de raison d’être.    Maayan

 

 

 

Voir les commentaires

Le lacher prise

Publié le par Maayan

abandon.jpg

De quelle nature est ce lâcher prise, sans compromis, sans à peu près, sans juste un peu, demain on verra ? Cet abandon total dans un Amour sans failles .sans peur des lendemains. L’adieu, à ce que je ne suis pas et sa caravane sans fin de, tu y arriveras si tu n’écoutes que moi. Un mouvement perpétuel soumis à ses lois.  Ce n’est pas par un effort de volonté, encore moins en faisant violence à soi, que le tour sera joué, car rien n’y fera.

Et tentant est la couleur spirituelle qu’il prend pour dire, » dans ce monde virtuel tu aimeras et t’accompagnerai pas à pas .Impossible d’arriver avec joie dans cet Amour impersonnel, avec un égrégore, une entité qui n’existe pas, ce programme ne faisant pas partie de son logiciel. Et Dieu du Ciel, ne serait-ce pas L’INTENTION d’Aimer sans condition, sans prétention, mais vigilent à chaque seconde, et ainsi raccourcir le chemin le moins fréquenté, laissant moins de place à l’entité évanescente sur le déclin, sa puissance n’étant plus alimentée par des analyses dont il est friand. Car même si il joue à la peur d’être dévoilé, ses stratégies sont sans fins. L’ombre de l’ombre est si puissante dans son destin.

Amour et Présent sont indissociables, et pourtant chaque fois que nous nous penchons sur « qui je ne suis pas » nous rentrons dans cet espace- temps limité, l’extrême opposé de ce que nous recherchons, et qui insidieusement nourrit l’illusion. Le choix ne se résume-t-il à « J’AIME plus que tout, ou je n’aime pas du tout « ? Le juste milieu faisant encore partie de sa stratégie. « PLUS QUE TOUT » à répéter comme un mantra qui ne souffrirait d’aucun doute, assuré d’un résultat déjà en place .Comme cela est simple ! Seulement une question de ferme choix.

Est-ce difficile d’aimer »PLUS QUE TOUT » ? Seule une croyance peut y répondre, mais l’Amour n’a pas de croyances ! Soyons ludiques, jouons au jeu du » j’aime tout » que des gagnants !! Et après la phase de vigilance, viendra celle de l’automatisme et enfin celle la vraisemblance.    Maayan

Voir les commentaires

La foi d'Icare

Publié le par Maayan

 
393556.jpg

       Notre foi peut-elle sauter ce pas ? Comme Icare, dans les airs nous élancer sans peur, dans une confiance illimitée, le coeur serein. Aimer si fort que tous en joie, embrassons sans efforts Ton règne, Notre royaume, Notre réalité. Qu’avons-nous encore à pardonner pour imaginer sans regrets, un monde d’une telle pureté ? Aimer tant et si bien que notre vérité ne serait plus qu’un cœur immense, s'étendant jusqu’aux confins d’un Univers sans fin. Regarder dans les yeux de l’ego et l’aimer d’avoir accomplis une tache inégalée. Le remercier d’avoir joué un rôle parfait dans ces vies désirées. Encore un petit effort, deux fois rien, pour abandonner un nom, un amour particulier, une forme de matière dense, quelques joies illusoires, beaucoup de souffrance et nos êtres à double sens. Cette dualité, a tant servi à expérimenter chaque opposé, chaque émotion, chaque sentiment. Que reste-t-il à apprendre, si ce n’est l’ivresse d’aimer en silence. Tout donner et ne plus rien prendre. Tout offrir et ainsi tout guérir. Vies éphémères, instables, possessions temporaires, je ne vous renie pas, vous remercie de nous avoir tant appris. Et vous mes chimères, je vous ai porté, si haut, que le Père lui-même, n’aurais pour ces idéaux, qu’un regard attendri. Toi qui du plus haut des cieux, a tenter l’impossible mariage de ton ombre et de ta réalité. Et il nous aura fallu bien du courage, pour reconnaître que nous n’étions tout simplement pas, ni moi ni l'autre, ni ici ni là bas, que du virtuel, du non réel. Un étonnant voyage que celui du Grand Tout et du Grand Rien, une incroyable histoire d'Amour, qui jamais  ne s'éteint.   Maayan        

 

 


Voir les commentaires

OM suite 2

Publié le par Maayan

659a5bb6.jpg,

Entre la question « Qui suis-je », du vide absolu non conscient, et la réponse « Je suis Dieu » en pleine conscience, quel merveilleux monde de relativité ! Univers illusoires infinis . Nous sommes le rêve de Dieu, dans son essai d’arriver à sa propre conscience, créant ainsi un nouvel état d’Être. Et l’ironie paradoxale est que Dieu trouve la fausse création réelle, parce qu’il a perdu sa propre réalité, dans l’illusion de son ombre. Et comment va-t-il retrouvé sa réalité, dans une pleine conscience à travers l’état d’homme ?  Ceci, probablement à travers l’illusion des multiples réincarnations, et en paliers successifs, dont il est probable que nous arrivions à ce que nous appelons une 5ème dimension. Quelle sublime stratégie ! Mais, le plus incroyable, et c’est là que les consciences divergent, est c’est aspect d’individualité (je ne parle pas de l’ego basique, ou altéré) mais de cet aspect unique et particulier des Âmes évoluentes se divinisant toujours plus, au sein de ce grand rêve de Dieu, lui permettant probablement une expansion infinie et d’être par elles reconnu et aimé, lui renvoyant comme un miroir, toutes les expériences à tous les niveaux, du plus bas( minéral animal etc.) au plus sublime qu’il ait imaginé, l’Homme Dieu. Cet aspect unique de   chacune des âmes, que je ne peux expliciter, mais qui dans son Amour infini, nous lègue comme un immense cadeau !!!!! A méditer profondément, car il ne s’agit nullement d’une spéculation intellectuelle. Nous avons ainsi, la descente de Dieu jusqu'au plus profond de la matière, et la remontée de l'homme jusqu'à l'état de "Je suis Dieu"   Maayan

Voir les commentaires

OM suite 1

Publié le par Maayan


4e4f2ce7

Se pourrait il que notre état de profond endormissement, soit analogue au sommeil de l’absolu, non conscient de lui-même ? Que ce Dieu sans forme, sans conscience et sans sensations, eut éprouvé le besoin de faire ces expériences, au moment de la projection du Néant, hors de lui-même ? Et qu’une fois, lancé dans cette aventure, la conscience du Rien, communique à Dieu, les expériences de l’état humain ? Que l’évolution de la conscience, ne soit complète, qu’une fois qu’elle a pu identifier la forme humaine à Dieu. Dieu aurait il acquit la conscience de la forme humaine, sans pour autant être encore vraiment conscient totalement du Dieu UN Illimité, Infini. Cela voudrait dire, que notre conscience évoluante et ce qui symbolise notre ascension, vers des sphères toujours plus subtiles, est le voyage de sa propre conscience. Mais ce qui semble paradoxal, c’est que nos sensations et expériences du faux, attendent d’être mises en lumière, balayées, libérant ainsi la conscience du faux, dans laquelle nous rêvons, et que nous sommes à la fois le créateur du rêve et le héros ! Et que en voie de se réveiller, nous continuons le rêve, mais à son summum de réalité, avec déjà une conscience plus aiguisée. Que tout ce qui arrive MAINTENANT, en apparence ou que nous imaginons arriver plus tard, est tout ce que Dieu a déjà imaginé, rêvé des univers illusoires au moment de sa projection, probablement illusoire elle aussi. Donc en fait, Rien n’est arrivé et n’arrivera jamais !!!!!!!!! La vie de l’homme serait le rêve de Dieu, un rêve de création.  Maayan


Voir les commentaires