It's magic

Publié le par Maayan

 

magic.jpg 

 

Comme dans le plus vertigineux des romans d'Amour

Une Conscience amante au delà de l'Ancien des jours

Une Âme béante illumine abysses et néant.Passion dévorante en éternelle gestation dans un infini non temps.

Une conscience amante de son ombre et une ombre qui répond.

C'est magique tout simplement.

Auteur compositeur d'une symphonie éternelle

Soliste génie de l'harmonie vibre dans les corps vivants et donne  

souffle a son plus bel Instrument.

C'est magique tout simplement et mystérieux pour un mental en mal d'aimer

Et bien sûr, l'histoire du roman  ne s'arrêtera pas sur le mariage d'un coeur et d'une pensée

Perpétuel mouvement dans un vide indéterminé.

Amour en spirale,  vortex de passions, feu brûlant révélant

l'incommensurable joie et la folie d'Être deux en l'Un

Une folie sur un semblant de chemin

 

Maayan



Voir les commentaires

La joie de l'oubli

Publié le par Maayan

 

fleur.jpg 

J'ai vécu dans l'absence de ta Présence, du moins je l'ai cru

J'ai aimé n'Être que moi, de morts imaginaires en vies éphémères et qu'importe  le désarroi

Ma solitude vaut bien la tienne et qui de nous deux a fait semblant

d'être deux pour connaître avec joie les affres de l'oubli

D'ailleurs sans moi, tu n'aurais pu connaître la senteur d'une fleur

le bonheur de se perdre en déchirures et le délice des retrouvailles

Même le brin de paille dans la sécheresse de son vécu ne regrette

point de n'être plus et je te dirais même que tout est si bien qu'il est

inutile et vain de vouloir être autrement que  qui je Suis

 

Maayan

 


 

 


 



Voir les commentaires

Amour de l'Amour

Publié le par Maayan

 

c96ea313c73b319ebd3c2c46b800ce8e-d3fmsva.jpg 

Souviens toi, avant que je ne vu le monde par la fenêtre de tes yeux et que je ne bu l'eau de Vie par tes lèvres en feu

 

Qu'aucun remous ne berçait ton corps et que le souffle du vent ne joua dans tes cheveux

 

Je te rêvai dans un infini présent, naissant des entrailles d'un amour latent et dans un écrin pour couche nuptiale, je me vis t'aimer à partir de Rien

 

D'une passion si forte qu'un rien de Moi à jamais t'appartient

 

Je te vêti de l'aube du jour et mis un éclat de diamant sur tes paupières encore closes

 

Et en guise de diadème une couronne de roses rose en bouton

 

Amour de l'Amour dans ta parure à l'aurore naissant, ton regard timide et innocent fit de toi la perle rare, celle qu'on ne peut trouver nulle part

 

Ta beauté ne pu que me troubler et voilà que depuis, des milliards de mondes par mon rêve tu as enfanté

 

Maayan

 


 


Voir les commentaires