Articles avec #conscience tag

It's magic

Publié le par Maayan

 

magic.jpg 

 

Comme dans le plus vertigineux des romans d'Amour

Une Conscience amante au delà de l'Ancien des jours

Une Âme béante illumine abysses et néant.Passion dévorante en éternelle gestation dans un infini non temps.

Une conscience amante de son ombre et une ombre qui répond.

C'est magique tout simplement.

Auteur compositeur d'une symphonie éternelle

Soliste génie de l'harmonie vibre dans les corps vivants et donne  

souffle a son plus bel Instrument.

C'est magique tout simplement et mystérieux pour un mental en mal d'aimer

Et bien sûr, l'histoire du roman  ne s'arrêtera pas sur le mariage d'un coeur et d'une pensée

Perpétuel mouvement dans un vide indéterminé.

Amour en spirale,  vortex de passions, feu brûlant révélant

l'incommensurable joie et la folie d'Être deux en l'Un

Une folie sur un semblant de chemin

 

Maayan



Voir les commentaires

Ellâm Onru

Publié le par Maayan

 

 a79c2fe919ca71faced6c4ed938446ef.jpg

Quoi qu'il arrive, c'est dans l'ordre naturel des choses.

 

Donc c'est juste. Tout ce qui arrive arrive par Son action

 

Anonyme

Voir les commentaires

Un seul regard

Publié le par Maayan

 

 

je-suis.gif

 

"Le regard par lequel je Le connais est le regard même

 

par lequel Il me connait  "

 

Maître Eckhart"

Voir les commentaires

Koan

Publié le par Maayan

 

rok-copie-1

 

 

Même obédience, même trace de silence

 

Quelque soit la race, le même atome de conscience

 

L' habit ne fait pas le moine si beau soit son ramage

 

L'oiseau n'est pas la  source de son plumage

 

Et en tournant les pages de cette humble histoire

 

Je te demande, des deux lequel est le plus sage ?

 

Qu'est il préférable  de l'éveil où de l'égarement ?

 

Maayan

Voir les commentaires

Chartreuse au jardin

Publié le par Maayan

 

 

rose

Chartreuse, parme de surcroît, tulipe en jupon de gitane

 

Cinq à six fois j'ai fait le tour du jardin au milieu de rien

 

Admirer comment seulement pour toi sur un air de pavane

 

Tu humes l'air précieux, t'enivres de ton subtil parfum

 

La question "qui suis je" pour toi ne se  pose pas

 

Tu sais d'instinct de reine que toi et le jardin sont " Même"

 

Quelle aubaine pour moi qui n'y comprend rien,

 

D'avoir sans pensée senti la fleur et comme Krishnamurti

 

Le dit si bien, dans le silence du coeur, une vision sans réflexion

 

Point.......

 

Maayan

 

 

Voir les commentaires

Insensé

Publié le par Maayan

 

 

consum.jpg 

Rêve temporel, depuis un certain jour sans lendemain

 

Toi qui as nourri en tous la chimère d'être éternel

 

Que deviendras tu lorsque dans quelques jours où peut-être demain

 

Le feu de l'Amour, la passion sans condition consumeront la chair

 

De la matière, comme Phaéton à quelques pas du soleil

 

Et par le Rien absorbé au sein des merveilles que je peux imaginer

 

Sommeil, rêve, éveil, comme un cycle de jeu impersonnel

 

Le jeu d'un Dieu crée en rêve, rêvant de réalité

 

Sourire ému de n'être rien de tout cela et pourtant tout à la fois

 

Soupir de joie de laisser jouer les pensées insensées

 

Et rêver une dernière fois de pouvoir avoir le pouvoir

 

d'en absorber Une  faisant croire à une quelconque vérité

 

 

Maayan

 


 


 


 


 


 


 


 


Voir les commentaires

Du Tout au Rien

Publié le par Maayan

 

 

le-songe2.jpg

 

Froide solitude, sublime d'élégance silencieuse

 

Cherche chaleur du mirage, un double dans un miroir

 

Pourtant, il suffisait d'y penser et d'y croire

 

L'énergie suit la pensée et nous voilà fallacieux

 

Devenir deux, dans l'unique but de n'être plus

 

Jeu du Mystère révélé dans la chair, le rêve de Dieu

 

De la virtuelle réalité à la fausse identité, même pas un pas

 

Car rien ne bouge dans ce non lieu, juste un film devant mes yeux

 

"Le fabuleux destin Du Moi "

 

 

Maayan

 


 

 


 


Voir les commentaires

La non voie

Publié le par Maayan

 

the_maze_by_sagim-d37388n.jpgCeci n'est pas de moi, mais c'est tout comme!!!

 

Ne voyez-vous pas? Vous êtes tous des cons trop intelligents.

Laissez tomber tous ces trucs du mental et ses spéculations concernant les états les plus avancés, Turiyatta, le sommeil profond éveillé, le Vide et l’avant-plan, et surtout, arrêtez de baser votre compréhension sur ce qui A ÉTÉ VOS EXPÉRIENCES JUSQU'À MAINTENANT! Toutes ces expériences furent conditionnées par vos lectures, les expériences de la vie et de vos méditations jusqu’à maintenant et vous ont capturé dans un ‘’présent’’ mental au lieu d’être libéré de tout cela.

Comment aller au-delà de tout ça? Abandonnez toute spéculation. Abandonnez toutes les comparaisons sur les dires de différents enseignants. Cessez de postuler vos citations favorites et vos observations concises sur Facebook, où tout le monde congratule tout le monde sur comment ‘’avancés’’ ils sont.

Pour avancer vous devez laisser les mots, les théories, les spéculations et les comparaisons derrière et de seulement chercher à l’intérieur de vous. C’est tout. Arrêtez d’apprendre des livres parce qu’ils ne font que vous mêler. Brûlez les livres de U.G. et de Jiddha Krishnamurti. Brûlez Ramana. Brûlez les livres de Rajiv et de Edji. Cessez de citer les gourous et de demander aux autres ce que cela signifie. Cessez d’essayer de comprendre l’état de Robert, et d’ensuite vous inquiéter sur comment le reproduire ou si c’est le même ou si c’est différent de celui de Robertson. Avez-vous la moindre idée de comment cela ne vous aide pas? Choisissez une voie, une méthode, un enseignant et ne comparé pas les voies, les méthodes ou les enseignants. Devenez moins savant et plus humble. Ne connaissez rien.

Soyez simplement vous-même. Plongez profondément à l’intérieur. Regardez votre propre expérience sans juger, sans raisonner, sans compréhension. Devenez idiot comme une roche, car votre mental vous empêche d’aller nulle part. Regardez tout sans y engager votre mental.

Même ‘’La Recherche du Soi’’ doit être pratiquée sans le questionnement constant du mental. À la place, regardez seulement à l’intérieur et maintenez-vous là, habitez là.

Je ne sais vraiment pas comment déclarer cela plus directement que je le fais présentement. Arrêtez, regardez et écoutez seulement! Vos recherches et vos comparaisons à l’extérieur, chez les gourous, les livres théoriques, et de jouer avec des techniques démontre à quel point vous ne faites pas confiance à vos expériences, ou, à votre habilité de pénétrer jusqu’à la source. Plusieurs ont essayé, mais ils abandonnent car ils ont échoué à pénétrer la source, et qu’au lieu de persister, ils reviennent au mental.

La persévérance dans ‘’La Recherche du Soi’’ est tout. Et l’humilité. Oubliez toutes vos connaissances accumulées et vos habilité à spéculer rationnellement à propos de l’Absolu. Le ‘’Je Suis’’ est glissant, comme l’a dit Nisargadatta; il change continuellement de forme. Vous ne pouvez pas le cataloguer avec des concepts, encore moins de discourir sur ce qui est au-delà—le mystère.

ED Musika

Voir les commentaires

Révérence

Publié le par Maayan

 

 

 

ciel-copie-1.jpg 

 

Même les mots n'ont plus l'éclat du jeu et le verbe ne se transforme plus en perle

 

Le vide de sens s'installe peu à peu et l'esprit s'étale informel

 

Je vous offrirai encore du silence vêtu de sons étranges, des rapsodies et les plus belles symphonies

 

Et peut être un jour, le film d'une vie ordinaire, mes petits concerts

 

Ainsi je tire ma révérence aux écrits en tous genres

 

Je n'ai plus envie de penser, juste Aimer

 

Maayan

 


 


 


 


Voir les commentaires

L'heure de l'éveil

Publié le par Maayan

 

 

eveil-copie-1.jpg 

 

Impatiente amie, tu auras beau vouloir être éveillée, utiliser mille subterfuges

 

Espérant ainsi te réaliser, être comme on dit "illuminée"

 

Petite personne inexistante, ombre de Conscience

 

Quand bien même tu chanterais le plus puissant des mantras

 

Tant que mon heure n'aura pas sonné, par toi même, ne feras pas le moindre pas

 

Et ceci est si parfait, qu'il t'est impossible de faire la moindre erreur

 

Car tu ne fais rien de ce que je te fasse faire

 

Et mon horloge est d'une telle précision, une perfection dans mon Esprit

 

Que toujours je su à quel instant du Présent tu seras assez fort pour te libérer

 

De cette illusion que je t'ai Moi même inspiré

 

Il ne serait pas vain de te souvenir que ce Moi est tout simplement Toi

 

Qui dans une infinie patience attend  seulement un canal d'expression suffisamment raffiné

 

Une abnégation totale d'un personnage imaginé

 

Maayan

 


Voir les commentaires

Le cours en miracles

Publié le par Maayan

 

 

 

 

 

bloggif 4c5172662e725

 1. Père, c’est aujourd’hui que je suis libre, parce que ma volonté est la Tienne.

 

2 J’ai pensé faire une autre volonté.

 

3 Or rien de ce que j’ai pensé à part de Toi n’existe.

 

4 Et je suis libre parce que je faisais erreur et je n’ai pas du tout affecté ma propre réalité par mes illusions.

 

5 Maintenant je les abandonne et les dépose aux pieds de la vérité, afin qu’elles soient à jamais enlevées de mon esprit.

 

6 Voici le saint instant de ma délivrance.

 

7 Père, je connais que ma volonté ne fait qu’un avec la Tienne.

Voir les commentaires

Joyeux hassidim

Publié le par Maayan

 

 

hassidic_dans.jpg

S'unir au divin dans la joie, l'enthousiasme et la danse

Cela  m'a toujours semblé tellement naturel

Tout comme un essai d'exalter, du Père la magnificence

J'aime la communion joyeuse des Hassidim

Et si proche du non duel !!

 

Maayan pour Laurent

 

 

Lorsqu'on prie, il faut comprendre, qu'il n'y a rien hormis Dieu et que l'homme en lui même n'a aucune substance (shaarei ha Avodah)

 

Même si nous percevons le monde comme "étant" C'est un mensonge absolu (Torah Or)

 

La sagesse se trouve dans le rien, et le Néant est son origine et de ce principe s'ensuivent la modestie et l'humilité car le Néant esst comme l'unification d'une chose et son contraire (Peri ha Aretz)

 

Voir les commentaires

le chemin à l'envers

Publié le par Maayan

 

corps-copie-3.jpg

 

 

 

Quand je ferai le chemin à l'envers pour revenir vers l'indicible éther

 

Que j'oublierai jusqu'à mon nom dans le vide de l'univers

 

Que dans le ciel immense, je n'entendrai plus que le silence

 

Je renoncerai à cette sphère de matière

 

A ces phantasmes en essence volatiles


Dans l'instant où dans mille ans, cela n'importe guère


A contre sens et vents contraires, je serai au rendez vous

 

Avec un bouquet de roses au parfum de reconnaissance

 

Pour toi mon Amour, ma Complicité, ma Conscience

 

Devant toi, me dévêtirai de mon nom personnel

 

Pour que nue, sans fard, je sois Un avec Toi l'Eternel

 

Et si je pense encore que j'ai du chemin à faire pour arriver jusque là

 

Il n'y aura pas de sentences, pas d'anathème

 

Juste une élégie, un petit poème

 

pour vous dire, que je sais au fond de moi que  j'y suis déjà 

 

Qu'il ne me reste plus qu'à sortir de ma nuit

 

Car je ne suis plus vraiment endormie, mais encore engourdie

 

 

Maayan



 


 


 


 


Voir les commentaires

La tête en friche

Publié le par Maayan

 

 

identité

 

 

le passé doucement s'estompe, jamais il ne fut et pourtant j'y ai cru

 

Les noms et Les émotions d'avant, je ne m'en souviens plus

 

La tête en friche prête à recevoir l'instant divin, je me sens riche

 

Riche d'avoir perdu un cumul d'histoires non aléatoires, car je sais maintenant les avoir inventées de toute pièce

 

Ceci est un oubli obligatoire, aimé et désiré, qui me donne tellement d'allégresse

 

Qu'aujourd'hui je me demande encore pourquoi avoir attendu si longtemps pour abandonner qui je cru être

 

Tout en connaissant la beauté de l'expérience d'avoir imaginé naître et paraître

 

Pourtant je sens une joie plus grande, un indicible plaisir à Être vide de sens, de but et d'attente

 

Le voyage ne fait que commencer, et pourtant cela fait une éternité que je suis arrivée dans le lieu que jamais n'ai quitté

 

 

Maayan

 


 


 

Voir les commentaires

Si peu à dire

Publié le par Maayan

 

 

zen2.jpg 

 

Un si grand silence, sans mots, sans pensées, juste la conscience

 

L'enseignement n'a plus vraiment d'importance

 

Quelques lectures de ci de là pour le plaisir de se nourrir de la petite Voix

 

Ressentir comment la vie coule en Moi, par Moi, juste quelques mots pour le dire car je sens que la Vie c'est Moi

 

De temps en temps , arrive au tournant, l'oubli que je suis Un avec cela

 

Mais même ça je le vois et c'est sans importance aucune

 

J'en ris , et j'avoue que je ne m'en soucie pas

 

Ressentir la paix qui découle de ne pas s'engager , juste faire ce qu'il convient de faire en laissant faire

 

Avoir envie de m'offrir la vision de ce que je sens être la beauté des choses sur cette terre

 

Juste être là , oser recevoir tous ces cadeaux et dire merci "la Vie " avec ces simples mots

 

Je connaissais l'urgence d'arrêter les questions

 

Mais il fallait pour cela  accepter de n'avoir nulle part ou aller, et de reconnaître que déjà je suis éveillée

 

Et mon grand étonnement est de n'avoir rien à dire, ressentir semble suffire

 

Peut être y a t il quelque chose de plus à vivre, à connaître, je ne tiens pas à le savoir

 

Pour le moment dans cette paix je m'installe comme si je me couchais sur une mer étale et de rien d'autre je n'ai besoin que de cette simplicité douce comme un baiser

 

Maayan



 


 


 


 


 


 


Voir les commentaires

Cool

Publié le par Maayan

 

 

cool.jpg 

 

 Cool, juste être là, témoin de la vie qui se déroule

 

Se sentir Un avec tout, et de cette façon l'Amour est au rendez vous

 

Être dans la joie, c'est ne plus connaître le désarroi

 

Plus de questions, car les réponses ne sont là que pour satisfaire Pygmalion

 

Vivre tout simplement en offrant son soi

 

Et apprendre à aimer la seule chose qui soit

 

"Moi" dans tous mes états

 

Maayan

Voir les commentaires

Encore le corps

Publié le par Maayan

 

 

corps.jpg

J'observe mon corps, je ne m'identifie pas, mais me faut 'il  l'aimer ou alors plutôt m'en détacher?

 

Tout est ok comme dirait Mooji, pas encore vraiment pour moi

 

Alors expliquez moi comment ce corps, que Je ne suis pas

 

Il me faille tout de même l'emporter avec Moi partout où je vais

 

Et accepter de force ou de gré ses impressions et ses contrariétés

 

Qui entretient la machine et fait tourner le moteur?

 

Qui l'amène à bon port et  le met en action?

 

Mon esprit simpliste me disant, que comme seul Moi existe

 

J'en aurais encore besoin pour danser, commémorer la Vie , rire et me réjouir de tout ressentir

 

Mais alors pourquoi doit il disparaître avec l'univers?

 

L'univers n'est donc pas le corps de la Vie?

 

Le corps est né avec l'ego, mais quand bien même cet imposteur n'est pas, le corps lui toujours, est là chez les éveillés

 

Laisse couler, dirait encore Mooji, laisse faire la Vie, elle sait quoi faire et où aller

 

Et je suis bien d'accord avec cela, mais même si je ne me pose plus la question, le corps lui restera

 

Alors je suis bien embarrassée, je ne sais quoi en faire et quoi en penser

 

Je vous serais gré d'éclairer ma lanterne, dites moi comment l'envisager

 

Car des fois je pense qu'il me sert et d'autres fois je l'aimerais moins dense, plus lumineux, pour ne pas dire absenté

 

La dernière question d'un ego encore affamé de connaissance et de compréhension

 

Comment expliquer qu'un être dit éveillé dans la pure lumière , son corps puisse être malgré tout, à de graves maladies confronté?

 

Car même si tout cela n'est que illusion, un jeu, le temps de se réveiller

 

Il n'empêche qu'il me semble y avoir une contradiction dans ce rêve, où alors un scénario mal ficelé.

 

Maayan



 


 


 


 


 


 


 


 



 



Voir les commentaires

La dernière séance

Publié le par Maayan

 

 

Je Jeego.jpg

 

Je ferme doucement les yeux sur l'écran noir  d'une salle d'un cinéma délabré

 

Le film lentement se dévoile

 

Dans une  l'obscurité presque totale, par une faible lueur projetée

 

Je vois apparaître clairement le dénommé "Je pense"  nom de famille  " je crois"

 

Et avec joie et stupeur à la fois, je découvre que seul Moi peut découvrir celui qui n'est pas

 

Je retiens ma respiration, le suspens est intense

 

Car pour une fois, le scénario n'est pas connu à l'avance

 

Il serait dommage d'en imaginer la suite, donc je choisi de laisser le film se dérouler

 

Et soudainement une grande clarté sur la toile blanche, dans une sensation d'Amour immaculé

 

Le second rôle que je prenais pour le premier, s'est estompé

 

Silence, ne pas conceptualiser, juste attendre la suite

 

Puis dans une grand rire, que je qualifierais de cosmique

 

accompagné d'une musique étonnante, des plus  atypiques

 

Je découvre que le seul Acteur de cette comédie fantastique

 

Ne fut jamais quelqu'un d'autre que Moi à qui je donnais la réplique

 

faisant croire au mirage d'une multitude d'acteurs et d'actrices, d'un scénario appelé "factice"

 

La bonne blague, fallait y penser, il me faudra revoir le film plusieurs fois, pour être sure de bien conscientiser cette histoire à rêver debout ou plutôt à dormir éveillé

 

Maayan

 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 



 

 

 

Voir les commentaires

Le vrai désir

Publié le par Maayan

 

 

bulle-copie-1.jpg

 

Je ne suis Rien et pourtant je suis Tout

 

D'une bulle d'argent à la surface d'un océan sans fond

Je suis née

 

Translucide et sans forme, divinement absorbée

 

Doucement je me suis éloignée  perdant peu à peu mon éclat d'aigue-marine et mon identité

 

J'ai découvert de sombres abysses et des mers de cristal

 

Des soleils noirs, des quartiers de lunes et des odeurs de santal

De quoi émerveiller une petite goutte d'eau

 

Qui se croyant orpheline cherche à retrouver son Océan

 

Et le vrai désir de son coeur, son seul élan

 

Est d'Être qui elle est vraiment

 

Maayan

 


 


 


 


 

Voir les commentaires

Le désir de l'éveil

Publié le par Maayan

 

éveil

 

Est 'il légitime de désirer l'éveil?

 

 

Comme il a été dit maintes fois, tu es déjà éveillée, mais cela reste encore pour beaucoup un concept intellectuel.

 

Alors, je te dirai, oui car bien souvent, ce désir sert de moteur, ou de tremplin à l'intention de s'éveiller et tentera de manifester toujours mieux, les opportunités ou conditions favorables à ce que vous imaginez être l'éveil, les différentes voies empruntées importent peu, donc ne te prives pas d'exercices pratiques si tel est ton ressenti, tout comme toutes formes de méditations peuvent grandement aider.

 

Mais saches que ces voies font elles même partie de l'illusion, et aucune ne te mèneront à l'éveil, pourtant, elles nourriront en toi un puissant désir de réintégrer ta véritable identité et ce désir dès lors devient l'agent créateur d'un espace où il m'est possible de te rappeler que tu as toujours été dans l'Unité.

 

Au début,cela ne sera pas permanent , car l'attraction de la forme et de ses plaisirs est encore très forte et tu en as fait l'expérience plus d'une fois, Moi je ne connais pas le temps, mais toi prends ton temps, car vouloir sauter les étapes sans que tu n'ailles au bout de tes expériences, jusqu'à la saturation de l'illusion de ta personne, tu seras happée tel un aimant vers d'autres émotions, d'autres histoires, et il n'en résultera que de la déception.

 

Dans l'infini du temps tu ne m'as jamais quitté, seul une petite pensée s'est échappée, et sache que comme un parent aimant je te regarde jouer.

 


 

 

Qu'en est 'il de l'éveil spontané que semble vivre certains tout en étant pas enclin à la spiritualité?

 

 

Ce réveil pour le nommer ainsi, ne vient jamais spontanément sans cause préalable, qui aurait permis cette ultime reconnaissance, et générée par une attitude de totale ouverture à un moment donné,  la plupart du temps, ignorée par le mental lui même, ce qui facilite cette expérience et qui permet au seul Soi existant d'envelopper ce même mental ignorant de l'Amour à l'oeuvre.

 

La force de l'intention dans ce monde de dualité est puissante autant que ton  pouvoir, d'avoir cru imaginer une quelconque séparation, devenue ton apparente réalité

 

Maayan

 

 

 

 

Voir les commentaires

La joie de rire

Publié le par Maayan

 

 

 

Joie-de-Vivre.jpg

 

 

Une émotion spontanée, née d'un bien "Être"

 

Rire de rien, juste pour le plaisir

 

Peut-être est ce ça la spiritualité, le baromètre de la joie

 

Être simple d'esprit, car cela est possible quand il n'y a rien à penser

 

Plus de sérieux outrancier propre au mental pris au piège de sa complexité

 

Rire c'est exprimer sa foi

 

Et cette légèreté d'être, guérit même sans avoir mis d'étiquette sur "le mal à dit"


La conscience semble être là pour s'amuser, et l'ego bien souvent pour l'en empêcher

 

Ceci est bien sur parler pour ne rien dire

 

Car qui voudrait écouter ces sermons venant de nulle part,  cela va de Soi

 

Le Soi n'a pas besoin d'histoires pour rire, il rit de bon coeur à propos de tout et de tout ce qui n'est pas

 

Maayan

 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Voir les commentaires

Comment voir le Soi en chacun?

Publié le par Maayan

 

 

n

je-suis--2-.jpg

 

 

Comment abandonner cette attitude compulsive de vouloir encore me différencier et de ne pas voir mieux l'unité que nous sommes?

 

D'abord es tu vraiment sure de le désirer?

Ensuite peut être te manque t'il  une sincère humilité, celle qui reconnaît à la fois  n'être rien de personnel et toute fois conscient de sa grandiosité. Ceci n'est pas le fort d'un mental divisé, qui bascule avec aisance entre  un sentiment d'infériorité bien masqué par une surenchère de mille choses à prouver, et un sentiment de supériorité masquant à son tour une foule d'émotions issues de la crainte de ne pas être à la hauteur d'un intellect que tu as pris l'habitude de sublimer.

 

Cette humilité serait dans un premier temps, la simple reconnaissance de qui tu es à ce jour, sans l'idée que tu as nourrie, d'être autrement que qui tu es en cet instant.

 

Cela peut te paraître contradictoire car tu essayes encore d'être qui qui tu n'es pas.

 

Tu pourrais envisager , plutôt que d'essayer de voir l'unique Moi en chacun, de fermer les yeux et d'être sans vision figurative, tant de toi que d'autrui

 

Sans vision de toi, s'estompe la vision de l'autre qui ne représente actuellement qu'un aspect de la différence que tu entretiens,

 

Détaches de toi l'image de ton visage et celle des autres visages et tu comprendras cette limitation  qui te trompes

dans la forme et qui pour le moment accentue davantage la notion de différenciation. Tu n'as pas encore bien compris la fonction de la forme, nous en reparlerons plus tard.

 

Fermes les yeux et contentes toi de ressentir, non pas " Qui tu es" mais simplement "Que tu es" et cela sans vision aucune, sans former d'image, et dans cette sensation saches que tout ce que tu as pu croire à l'extérieur de toi, tout se retrouve  dans  cette unique sensation d'être, quelque soit sa forme, cela peut être un élément de la nature du monde animal ou végétal peut importe, tu feras ainsi privée de ta vision produite par tes yeux, l'expérience du Un au delà des apparences.

 

Maayan

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Aimer le rêve

Publié le par Maayan

 

 

mirage-copie-1.jpg 

 

 

La réalité, c'est aussi de savoir que tu rêves et d'aimer ce rêve par dessus tout

 

Savoir que tu es Tout, même ce que tu sembles désirer ne pas être

 

Maayan

Voir les commentaires

Un rêve étrange

Publié le par Maayan

 

 

réalité

 

J'ai fait un rêve qui ressemble à cette image, j'avais un choix à faire

sur l'ouverture de l'une de ces deux portes

 

J'ai choisi bien sur celle avec l'inscription réalité, nous aurions fait je crois tous pareil

 

Et oh surprise, lorsque j'ouvris celle ci, à l'arrière, elles communiquaient entre elles

 

Rien , pas un mur ne séparaient ces deux pièces!

Une immense étendue vide, entièrement nue,s'étendait devant moi à perte de vue

 

Une pensée me vint, qui n'était pas franchement une voix

Mais avec une ferme assurance, et une grande douceur

 

Celà me disait, "maintenant, choisis ce que tu désires vivre, sans plus tenir compte de ce que tu as appris ou lu,

seulement ce que ton coeur désire et ce qu'il désire et expérimentera, est la seule vérité qui soit"

 

Le rêve s'est arrêté là, j'étais entre le sommeil et l'éveil, et je compris à quel point j'étais responsable de mes peines et de mes joies

 

Et que la vie tendrement me dirigeait vers toutes sortes de croyances, juste pour en arriver à cette petite  conscience en apparence bénigne, mais qui eut l'effet d'un grand feu de joie, c'est si simple

 

Mais je compris également que cela est trop simple pour le mental, et je crois que c'est bien souvent là ou ca coince,et quand le mental peut faire semblant de manipuler les concepts les plus abstraits, ceux en fait qu'ils ne peut comprendre, il règne en maître, peut même s'imaginer en être un, mais là l'amour est encore bien loin, et dans le rêve , celà n'avait en fait aucune importance, car je sentais que Celà était absent de jugement

Complètement audelà de toute morale, simplement vivre ce qui était désiré à chaque instant

 

Maayan

 

 

 

Voir les commentaires

Le jeu de l'éveil

Publié le par Maayan

satori2.jpg

 

 

Un instant de pureté, d'oubli de soi, le temps de se ressourcer

 

Juste le temps d'imaginer que l'éveil est atteint

 

De se faire croire que nous avons fait du chemin

 

Tout état si beau soit il, ne serait il pas impermanent ?

 

As t' on vraiment tout a gagner à rester dans le Rien pour l'infini du temps ?

 

J'imagine aisément l'ennui du Néant, sans personne pour l'adorer

 

aucun jeu à construire, à détruire pour le plaisir de recommencer un légo sans fin

 

Mon propos est un peu léger, mais pourquoi ne laisse t'on pas la conscience s'amuser de tout et de rien, lui apportant notre complicité

 

Puisqu'elle nous autorise à croire que nous sommes quelqu'un

jusqu'au moment ou elle décide qu'il en sera autrement

 

Tout ce qui est projeté à partir de cet absolu inimaginable, n'est 'il pas du rêve y compris l'éveil?

 

Endormi ou éveillé, seul change la nature du  rêve

 

Et biensur, il n'est pas mal de jouer à s'éveiller

 

Un simple amusement éphèmère, auquel nous avons le grand plaisir de participer

 

Il ne resterait plus qu'à accepter les règles du jeu,  sans se prendre trop au sérieux, pour que celà devienne un mariage heureux

 

Une grande histoire d'Amour entre Dieu et son image

 

Ceci est ma version de l' histoire

 

Une page simple, sans histoire

 


 

Maayan

 


 


 


 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>