Articles avec #cosmique tag

RIEN que de L'AMOUR

Publié le par Maayan

 

Voir les commentaires

Quand l'univers disparaitra

Publié le par Maayan

 

ciel1.jpg 

Quand l'univers au pied de l'océan brisera sa forme

 

Un million d'astres au firmament démesurément s'éteindront

 

Le prisme de couleur qui si longtemps illumina ton étole

 

Pour un court moment se fera noir profond

 

Le temps de laisser à l'azur de tes yeux sécher les larmes fines

 

Déposer sur les berges du temps des bagages devenus trop lourd

 

Enlever de tes pieds quelques épines et chardons en calice

 

Et soudainement révéler l'Eternel sans mesure sans nom

 

l'unique Amant dans toute sa dimension

 

Maayan

 


 

Voir les commentaires

un instant de non pensée

Publié le par Maayan

 

 

lumiere.jpg

Voir les commentaires

Tchao pantin

Publié le par Maayan

 

 

,,lmùmarionette.jpg

 

Je me prenais pour un humain

 

Fier d’être quelqu’un de bien

 

Fort d’un scénario bien ficellé

 

Je tenais le rôle d’un être à part entière

 

Et voilà qu’on me dit que je ne suis « rien »

 

Que même jamais, ne suis né

 

Je serais seulement une pensée sur le déclin

 

Une belle histoire rêvée

 

Seulement un pantin entre tes mains

 

Toi la seule et unique réalité

 

Mais alors que vais je devenir si tu te sert de moi

 

juste pour t'amuser, faire semblant d'être une

 

quantité de toi dispercés et voyager dans des univers de rêve

 

Tu m'as pourtant laissé croire, que j'avais des choix à faire,

 

un but à réaliser!


"Etre ou ne pas être" la question est vraimant d'actualité


 


Maayan

 

 

 

 

Voir les commentaires

Le chant de l'Extase

Publié le par Maayan

 

NOUVEAU 0233

 

Elle aperçut dans les «  espaces aériens du midi » une figure humaine à deux visages superposes, lui dire : «  C’est moi l’énergie suprême, l’énergie ignée, c’est moi qui ai enflammé chaque étincelle de vie…. »

 

« J’enflamme la beauté des terres, je luis dans les eaux, je brûle dans le soleil, la lune, les étoiles….. »

 

«  Sans origine, sans terme, je suis cette vie qui identique persiste, éternelle 

 

Et si mon souffle, invisible vie, mainteneur universel, éveille l’univers à la vie

 

Il s’agit d’un symbole.

 

L’air et le vent maintiennent tout ce qui pousse et tout ce qui murit et rien ne s’écarte des données de sa nature »

 

Il lui dévoila les énergies cosmiques…les liens qui unissent l’homme à l’univers…

 

« Dans la rotondité de la tête, c’est la rotondité du firmament que l’on retrouve

 

La terre reçoit en tous ces points, l’action modératrice du soleil

 

L’homme est pénétré de même de l’action de l’âme

 

Hildegard von Bingen

Mystique, visionnaire, musicienne, guérisseur, découvre la physique quantique (11 ieme siècle)

Voir les commentaires

No comment

Publié le par Maayan

 

 

u7av8bff-copie-1.jpg

 

Merveille  éphémère gorgée d’émotion, magie créatrice de l’Univers

Avons-nous vraiment manifesté tant de beauté ?

Je voudrais tant me souvenir être à l’origine de cette étonnante complexité

De ce processus de vie à jamais révélé

Dans un Amour qui se déploie en couleur , comme une vision psychédélique auréolée du nombre d'or

Musique des sphères, aux harmonies parfaites et moi devant ma harpe angélique, aimerais bien exprimer autant de pureté

Patience, Conscience est à l'oeuvre et chaque jour en dévoile un peu plus de ses mystères venu des entrailles d'un absolu inconditionné

Maayan




Voir les commentaires

Je suis l'Unique

Publié le par Maayan

 

Voir les commentaires

un voyage

Publié le par maayan

 
4quq9vmq

Un  voyage dans l'Astral

Sur les ailes du vent, dans ton indicible blancheur, cheval fougueux au firmament, porte moi en amazone, à ta crinière cramponnée, fais moi vestale, traverser incandescent, le monde lumineux de l'astral. D'émeraude d'agate et tourmaline, manteau d'hermine paré, Ange de lumière,irradiant de pureté apparaît, majesté des sphères éternelles et d'un amour inégalé, m'inonde, d'un monde sans pareil.    Maayan

Voir les commentaires

Le verbe

Publié le par maayan

1cb515qc

Naissance cosmique

A l'aube d'un jour sans fin, venu de nulle part, dans l'iridescence d'un matin, myriade de diamants et joyaux embrumés. Au sein de  nacres opaline, de la matrice, je naquis. Dans cette incandescente mathématique, d'or et de souffre, peu à peu, évanescente, m'endormis. Langoureuse angélité, à mille lieux, d'un non point, de rêves en rêves, je pris pour réel, le temps d'une éternité, un merveilleux monde incrée.   Maayan

Voir les commentaires