Articles avec #musique tag

La vie sans mort

Publié le par Maayan

 

 

utopie.jpg

Voir les commentaires

Inner Dance

Publié le par Maayan

 

 

L'ivresseddanse2.jpg 

 

 

 

L'ivresse de l'envol, la joie de n'être que Ça

 

Musique envoûtante qui scande les mots inutiles

 

Au sein d'un temps qui n'existe pas

 

Adombrée d'une grâce subtile

 

Un autre monde apparaît devant moi sans avoir bougé

 

Et dans une transe cosmique, une extase divine

 

L'offrante des corps en mouvements inspirés

 

Manifestent la beauté d'une Shakti qui donne à l'Amour la chance d'exister

 

Maayan

 


 


 


 


 

 

Voir les commentaires

Syracuse

Publié le par Maayan

 

syracuse00

 

Une page légère, comme une brise d'été sur une plage des mers du sud

 

Une chanson douce que tout le monde a aimé

 

Et en l'écoutant qui se soucie de la nature d'un "Je" perturbé"?

Du Moins pendant quelques instants, la question ne se pose pas

 

Juste le plaisir de rêver, être sur une île entre ciel et terre tout simplement

 

Maayan


Voir les commentaires

Du rêve à la réalité

Publié le par Maayan

 

zorw8zdf

 

Que mon rêve t’atteigne toi le Rêveur, que nous  soyons Un en une éternelle fusion

Plus de tourmente, plus de question, ne plus imaginer l’erreur

N’être qu’un Cœur et perdre la raison

La mort  de l’illusion ne peut être que douce

Et en moi jaillit l’idée de la réalité, en quelque sorte un  rêve éveillé

Il suffirait de presque rien, d’un instant d’égarement, quelques étincelles de lumière

Dans mon cerveau incommensurablement petit au sein d’un univers béant

Mais le rêve n’est pas terminé, et j’aime encore la chose rêvée

Encore une ambition , composer une musique comme celle-ci, qui même toi te ferais pleurer

Maayan

Voir les commentaires

La harpe et l'infini

Publié le par Maayan

vt3v24hj.jpg


Tout commence par un voyage dans l'espace, les doigts sur les cordes parcourent un moment d'infini reliant le visible à l'invisible, aux portes d'un autre monde d'où je ramène seulement quelques vibrations.   Maayan

 

 

  

Voir les commentaires

harpe, le temps d'un instant

Publié le par Maayan

 

 

 

harpiste-16105331bf-copie-1

Sur les fils de cristal, entre ciel et terre glissent et caressent  les doigts frêles et éthèrés. Ivresse de la  source, qui ruisselle sans fin et rien ne retient, irréelle mélodie venue d’un non- lieu et pourtant mes yeux n’ont de cesse de suivre intensément ces gestes gracieux, musique des airs où chaque son est précieux, et inspire beauté et harmonie, pureté et simplicité. Une farandole de notes impossible à rattraper, tournoient, voltigent, s’envolent et retournent d’où elles sont nées. A peine ouïes, déjà disparues, libres, impossible de les fixer et si  ma mémoire essaye encore  de ramener à moi cette vertigineuse mélodie, je sais qu’il ne sert à rien de la retenir, juste la remercier de nous avoir ravis et l’aimer d’avoir été là le temps d’un instant.  maayan

Voir les commentaires

Sur un air de mandoline

Publié le par Maayan

lue1sgvp-copie-1.jpg

Siècle de Lumière de Naples à Venise, tu as fait naître AntonioVivaldi dénommé. Déjà petite, de toi j’étais éprise. J’aurai beau savoir, que tu n’es qu’une pensée, une jolie musique dans mon Esprit, jamais je ne cesserai de t’aimer. Même si ce n’est pas la musique céleste des anges, c’est tout de même très beau. D’ailleurs, les anges ne sont pas plus vrais que toi, et je ne me soucie nullement d’aimer ce monde qu'il soit virtuel ou pas, avec toutes ces beautés que nous avons imaginées, et pour quelles raisons les dénier? L’unité, c’est aussi conjuguer le verbe Être au Présent, à l'Imparfait et au Plus que parfait, dans Tout et Partout, aimer ce que nous sommes, Ici ou Ailleurs.   Maayan


Voir les commentaires

la musique

Publié le par maayan



 

La musiquejapon-copie-1


Par saccades, alanguie ou badine, elle court sur les cordes du vent, sur les touches d’ivoire. Comme un voile diaphane, une pluie opaline, une traîne d’organza, elle se joue les airs d’antan. De concertos en sonatines, de symphonies en partitas, vêtue de blanches et de noires, de doubles croches en avalanche, elle dévale, étourdie de tant de légèreté.Et sur une partition de Mozart, quel sublime mariage, quel heureux hasard, dans  l'infini du temps, juste une étincelle, celui d'un piano et d'un violoncelle.

Maayan

Voir les commentaires

Michel Petrucciani

Publié le par maayan

Divine inspiration, Dieu Génie passé par là, fait petit pour mieux nous émouvoir ,tu avais l'air d'un enfant ,et la musique fut  ton exutoire

Voir les commentaires

Tango

Publié le par maayan

tango4.jpg

De fièvres en passions, de corps à corps en émotions, d’amour pur en déchirure, divine alchimie, coule en moi, qu’importe de mourir, au plus profond de ton sourire     Maayan

Voir les commentaires

Barbara

Publié le par maayan

images9.jpgimages8.jpg
Incomparable, la beauté du diable!

Voir les commentaires

Leo Ferré

Publié le par maayan

vignette-copie-1ih.jpg
Magicien de la langue , amoureux de l'amour, blanche crinière et sombre habit,   tu as aimé Paris et Ostende. Tu es et seras toujours,  le poète maudit et tendre.        Maayan

Voir les commentaires

Maria Callas

Publié le par maayan

picscallas22normal_img1052339947.jpg

Voir les commentaires

Keith Jarret

Publié le par maayan

Voir les commentaires

farinelli

Publié le par maayan

Voir les commentaires

glenn gould " sans parole"

Publié le par maayan

Leroux_PartitaPourGlennGould.jpgGlenn-Gould-1955.pngclip_image002.jpg
bach ou gould ?un choix impossible !

Voir les commentaires

bach revu et corrigé par Mauranne

Publié le par maayan

maurane-fete-espoir.jpgJohann_Sebastian_Bach.jpg

Voir les commentaires

Klaus nomi,contre tenor, c'est fort!

Publié le par maayan

diapo9e8d13bac5df626314b2bc8167d0f318.jpg

Voir les commentaires

la magie de l'Inde

Publié le par maayan

lord shiva front

Voir les commentaires

n'oublie pas de mettre la video en grand écran

Publié le par maayan

Voir les commentaires

musique du mali

Publié le par maayan

Voir les commentaires

toute la musique que j'aime

Publié le par maayan

Quand l'âme se reconnait dans une oeuvre d'une telle pureté, les mots sont vain,et seule dans le silence de l'éternité, "Elle écoute"

Voir les commentaires