Un long voyage

Publié le par Maayan

 

ascesse-copie-1.jpg

 

Quand le ciel te couvrira de son manteau d’automne

 

Que le froid t’appellera à te couvrir du voile

 

Comme un appel de l’Eternel à rentrer chez toi

 

Tu verras le chemin t’envelopper d’une aube de satin

 

Et l’hiver être la douceur de  l’été dans le petit matin

 

Lorsque tu seras soumis comme une fille de joie

 

Chacun de tes pas glissera sur la voie lactée

 

Les étoiles à l’aube dans le miroir indigo

 

Honoreront  ton voyage de pèlerin

 

Qui ne fut illuminé que d'un faible halo

 

Quand tu seras arrivé là

 

Doù jamais personne n’a pu chanter ce qu’il a vu

 

Il n’y aura plus de mots, plus de pensées à la traîne

 

Seulement le grand silence,

 

Des rires à foison et l’émotion d’un Amour fou

 

Quand il n’y aura plus que des printemps à perte de vue

 

L'Âme ivre de fiancailles longtemps attendues

 

Là tu sauras que tu es chez toi

 

Maayan

 

Commenter cet article

Zébuline 28/02/2011 13:30



J'ADORE !! La musique, l'image, la musique.



Maayan 28/02/2011 15:07



Merci de Coeur à coeur. Maayan



Christalain 18/09/2010 12:48



C'est beau, j'aime bien, merci Maayan  !



chaska 18/09/2010 10:37



je n'ai pas les mots qui peuvent expliquer mon ressentir, mais quelle merveilleuse invitation à l'Amour... c'est sublime 


merci Maayan



Marie 17/09/2010 07:58



Chère Maayan,


J'aime beaucoup tes derniers textes, et celui-ci nous parle de beauté.Quelle Joie sur ce chemin d'amour et de vénération. Malgré les dires du "Livre bleu" ( dont je pratique les exercices avec
application et effets positifs ), le monde qui nous entoure est rempli de beauté à chaque pas, et cette beauté nous parle d'un autre monde. Les très belles métaphores de la poésie empruntent
leurs éléments au monde sensible, qui nous baigne. Dnc, le contempler, le goûter, l'aimer, et aimer nous-mêmes et nos frères et soeurs et l'Indicible. Et quoi de plus ? sinon se laisser aller
doucement au fil du flux, un jour après l'autre. Paix, Joie, Amour et Beauté à toi et à tous ceux qui te sont chers . Marie



ankhaton@yahoo.com 14/09/2010 23:05



"Comme un appel d'éternel .  .  .  .  .  .  .  .  . "


wow


et c'est assez dualist ,  donc ça me plait - je ne veut pas L'être,


je veut L'adorer .  .  . et sans fin .  .  . toujours plus


 


et la musique .  .  .quelle choix


Tu est sur le Sentier d'jà


en souhaiant que  la voyage pouviait durer plus long


telle est l'accumulation d'amour à resentir sans arret


et toujours agmentant


sans aucune fin


-


Mon Dieu -  -  - je suis en traine d'(automatiquement à cause de ton belle texte) essayer la poesie en français .  .  .


ankh