lîlâ

Publié le par Maayan

 

  atlas_by_sfaulkenbury-d3b3x5x.png 

Lîlâ, longtemps sur mes épaules lourde fut ton poids

 

Et j'ai cru comme il se doit, devoir souffrir pour connaître la joie

 

Te divertir devient maintenant  mon plus grand plaisir

 

Choisis un rôle à ma démesure, je sais le tenir

 

Une partition en demi tons sur un temps inexistant

 

Je sais la jouer les yeux fermés, plus besoin de regarder

 

Je pourrais appeler cela un rêve éveillé, ou simplement

 

Une histoire d'Amour , une histoire d'Amants de toujours

 

Maayan

 


 


 


Commenter cet article