Insensé

Publié le par Maayan

 

 

consum.jpg 

Rêve temporel, depuis un certain jour sans lendemain

 

Toi qui as nourri en tous la chimère d'être éternel

 

Que deviendras tu lorsque dans quelques jours où peut-être demain

 

Le feu de l'Amour, la passion sans condition consumeront la chair

 

De la matière, comme Phaéton à quelques pas du soleil

 

Et par le Rien absorbé au sein des merveilles que je peux imaginer

 

Sommeil, rêve, éveil, comme un cycle de jeu impersonnel

 

Le jeu d'un Dieu crée en rêve, rêvant de réalité

 

Sourire ému de n'être rien de tout cela et pourtant tout à la fois

 

Soupir de joie de laisser jouer les pensées insensées

 

Et rêver une dernière fois de pouvoir avoir le pouvoir

 

d'en absorber Une  faisant croire à une quelconque vérité

 

 

Maayan

 


 


 


 


 


 


 


 


Commenter cet article